Plateforme confessions religieuses : Dodo Kamba élu président, Abdallah Mangala vice-président

Restructuration au sein de la plateforme confessions religieuses. Les six chefs religieux en désaccord avec l’Eglise catholique et l’ECC lors des pourparlers autour de la désignation d’un candidat à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) tirent les conséquences du retrait de ces dernières. La nature a horreur du vide, dit-on.

Les membres de la plateforme confessions religieuses ont procédé à la désignation des nouveaux animateurs de leur entité «pour redynamiser la plateforme et lui permettre de jouer son rôle dans ce contexte mouvementé du pays».

Au cours d’une plénière d’hier jeudi 2 décembre, la plateforme confessions religieuses a, conformément à l’article 15 de sa Charte, élu l’Eglise du Réveil du Congo, représentée par son Représentant légal, l’Evêque Général Israël Dodo Kamba Balanganay à la présidence de l’organisation.

Par la même occasion, les six confessions religieuses ont jeté leur dévolu sur le représentant de la Communauté Islamique en RDC, représentée par son Imam Représentant légal, Cheikh Abdallah Mangala Luaba à la vice-présidence de la plateforme.

Dans une déclaration faite pour la circonstance et dont une copie est parvenue à Forum des As,  la plateforme des confessions religieuses  dit être réunie, «conformément à l’article 16 de la charte, en session extraordinaire du mardi 30 novembre au jeudi 2 décembre 2021 pour examiner la situation qui prévaut en son sein». 

LE SIÈGE DE LA PLATEFORME TRANSFÉRÉ A MONT-FLEURY

Après avoir nommé les animateurs de la plateforme confessions religieuses, Dodo Kamba et les siens ont décidé de délocaliser le siège de cette organisation qui était jusque-là  au sein du Centre Interdiocésain «conformément à l’article 2 de la charte».

Les membres de la plateforme confessions religieuses désormais sous la direction de Dodo Kamba et Abdallah Mangala, transfèrent le siège de la plateforme du n°59 de l’avenue Mont-Virunga dans la Commune de la Gombe (Centre Interdiocésain), à la villa 80 du quartier Joli Parc à Mont-Fleury, dans la commune de Ngaliema.

Cheikh Abdallah Mabgala Luaba, le colonel Daniel Moukoko, père Claude Mbayi Mbayi, Israël Dodo Kamba Balanganay, Révérend Covey Mududu Ndompaulu et Mgr Simon Nzinga Maluka reconnaissent avoir suivi  la déclaration de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) du 27 octobre 2021. Au cours de laquelle elle prenait la décision de rompre avec les six confessions religieuses signataires du procès-verbal de désignation du président de la Centrale électorale.

 Les membres de la plateforme confessions religieuses disent avoir pris acte de la suspension de la participation de l’Eglise catholique à la plateforme des confessions religieuses décidée par les évêques par la voix du  secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Avec la désignation des animateurs de la CENI, les Evêques se sont rendu compte de la grande divergence de doctrines et de perception des valeurs éthiques avec certaines confessions religieuses. Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort