Martin Fayulu dénonce la façon dont la RDC est saignée à blanc « par une minorité d’opportunistes, sans foi ni loi »

Comme annoncé, Martin Fayulu a adressé, ce jeudi 30 décembre, un message à la Nation ». Au cours de cette adresse diffusée en direct sur la chaîne privée RTVS, le coordonnateur de Lamuka fustige des détournements en cours en RDC.

« Du Congo hold-up, en passant par le hold-up électoral de 2018 au hold-up du programme de 100 jours, et à l’escroquerie du RAM (Registre des Appareils Mobiles), sans oublier les détournements en tous genres, notamment les fonds destinés à la lutte contre la Covid-19 et à la paie des fonctionnaires, on peut aisément réaliser combien et comment notre pays est saigné à blanc par une minorité d’opportunistes, sans foi ni loi, dont la seule vocation est l’enrichissement illicite« , a déclaré Martin Fayulu.

« Cette clique prend plaisir à tromper l’opinion avec des slogans creux et des promesses aussi longues que les kilomètres parcourus par Magellan dans le néant« , a ajouté le président de l’Engagement citoyen pour le développement (ECIDE).

Martin Fayulu regrette que cette fin d’année 2021 ne soit pas rose pour les Congolais. « En cette fin d’année 2021, pleine de souffrances et d’épreuves alimentées d’une  part, par l’inacceptable guerre qu’on nous a imposée dans la partie Est de notre pays  et, d’autre part, par la misère dans laquelle croupit notre population, je ressens davantage cette lourde responsabilité« , a regretté cet opposant au régime Tshisekedi.

Face à ce tableau sombre qu’il a dépeint, Martin Fayulu ne compte pas abandonner le combat qu’il a amorcé.

« C’est pourquoi, je ne reculerai jamais et je ne m’écarterai nullement de cette volonté ferme qui m’habite d’élever, à chaque fois que cela est nécessaire, l’étendard de la résistance contre toute forme de violation des règles constitutionnelles, d’injustice, de trahison de la patrie, de corruption, de pillage des deniers publics, de mensonges, de violations de l’intégrité de notre territoire, d’antivaleurs et d’atteinte aux droits fondamentaux des Congolais. C’est l’essence même de notre combat« .

IGF, « SYMBOLE D’UNE LUTTE COSMÉTIQUE »

Dans son « message à la Nation » prononcé ce jeudi 30 décembre, Martin Fayulu s’en prend à l’Inspection générale des finances (IGF), « symbole d’une lutte cosmétique contre la corruption, sert de paravent à un système de pillage institutionnel bien rodé ». « Alors que le fonctionnement de la Cour des comptes est paralysé à dessein, l’IGF, symbole d’une lutte cosmétique contre la corruption, sert de paravent à un système de pillage institutionnel bien rodé.

L’appareil judiciaire demeure aux ordres; les députés nommés et accrochés à leurs intérêts personnels marchandent de manière éhontée leur collaboration à coups de jeeps et autres dessous-de-table« , a dénoncé Martin Fayulu.

L’opposant Fayulu pointe d’un doigt accusateur certaines confessions religieuses d’être complices à la mafia. »Au même moment, certaines confessions religieuses se mettent regrettablement au service de cette mafia. C’est scandaleux! Le pillage des deniers publics, qui est au cœur de ce système, trouve même des théoriciens du mal qui le justifient et le défendent aveuglément. Si les voleurs et les corrompus ne sont pas effectivement condamnés, qui va payer pour la souffrance infligée au peuple congolais? », s’est-il interrogé.

Ainsi, appelle-t-il les Congolais à se réveiller. « Mobilise-toi pour que l’année 2022 soit celle au cours de laquelle nous allons renforcer les bases de notre victoire prochaine et faire échec à tous ceux qui tentent de nous maintenir sous le joug de la tyrannie et de la pauvreté« , lance Martin Fayulu. Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort