L’UCOFEM sensibilise les élèves aux 16 jours d’activisme de lutte contre les VBG

L’Union congolaise des femmes de médias (UCOFEM) a clôturé le vendredi, 10 décembre,  la campagne de sensibilisation des jeunes aux violences basées sur le genre (VBG). Ces activités ont été  organisées  du 25 novembre au 10 décembre pour des élèves des 7ème et  8ème années de quelques établissements scolaires de la ville de Kinshasa, en l’occurrence les instituts Bukama et Buta dans la commune de Lingwala.

Réalisées dans le cadre de la campagne  des 16 jours d’activisme de lutte contre les  violences basées sur le genre, cette sensibilisation a porté sur le thème : « Orangez le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes« .

L’équipe des sensibilisatrices de l’UCOFEM était conduite  par Michelle Makonko  et Clarice Ekoko, respectivement  directrice adjointe chargée des projets et membre du Conseil d’Administration.  Ces deux formatrices avaient pour mission d’expliquer à la jeunesse notamment âgée de 14 à 16 ans  qui se lance très tôt dans la sexualité avec l’influence de l’internet.

L’objectif de cette campagne de sensibilisation était d’amener les élèves à comprendre que fille et garçon sont égaux. Qu’ils  doivent étudier dans le même bâtiment, car ils sont appelés  à jouir et à partager les mêmes droits dans la société, a déclaré Mme Michèle Makonko. Elle les a encouragés à devenir des femmes et des hommes responsables pouvant contribuer au développement du pays.

En outre, l’animatrice a rappelé que l’UCOFEM a  travaillé non seulement au niveau de Kinshasa, mais aussi en provinces, notamment au Kongo-central, (Boma, Moanda, et Matadi), au Kwilu (Kikwit) ainsi qu’au Haut Katanga dans différentes écoles. Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter