Les partenaires techniques et financiers du P-DDRCS sollicitent la mise sur pied d’un cadre de travail entre experts

Le bilan du P-DDRCS trois mois après sa création, la nouvelle approche communautaire du programme et l’engagement des partenaires techniques et financiers audit programme ont été l’essentiel de la rencontre de haut niveau qui le mardi 7 décembre courant  au siège de la Banque Mondiale à Kinshasa, entre  d’une part,  la Coordination Nationale du P-DDRCS et d’autre part, les délégués de la présidence d’une part, entre les ambassadeurs de l’Union européenne, du Royaume-Uni, des USA, la MONUSCO et la Banque Mondiale.

Le Coordonnateur National du P-DDRCS, a  brossé l’historique de  la création du DDR en RDC, présenté les causes liées à ses échecs ainsi que la création du DDRCS et sa nouvelle approche communautaire. Tony Ntambwe, a aussi  expliqué les 6 piliers sur lesquels repose le programme DDRCS avant de présenter les activités réalisées depuis sa nomination en août dernier. Il s’agit, entre autres : de la mise en place des outils de gestion du P-DDRCS, des missions de réalisation d’états des lieux effectuées à Goma, Kitchanga, Bukavue et à  Bunia, de la première réunion du Comité de pilotage présidée par le Chef de l’Etat, des consultations des institutions de la République, des ambassadeurs ainsi que de la population.

Par ailleurs, le Coordonnateur national du P-DDRCS a évoqué  l’élaboration du draft de la stratégie nationale du programme, de la mise en place d’un groupe technique de travail entre le DDRCS, la MONUSCO et le 4S, de la mise en place de sous commissions sur le DDr, le relèvement communautaire et la stabilisation.

Il y a eu également l’élaboration du budget 2022 du programme, la prise en charge ponctuelle des rendus de sites de Mubambiro et Rumangabo ainsi que la participation des membres de la Coordination nationale dans  différents ateliers sur le DDR à Accra, Nairobi, Kampala et à Bukavu.

Le numéro 1 de ce programme  a  précisé  que les termes de référence sur le recrutement des coordonnateurs provinciaux sont déjà élaborés et que d’ici à l’an prochain, ils seront nommés par le président de la République.

Après son exposé, un jeu de questions-réponses s’en est suivi par les ambassadeurs sur la décentralisation,  l’autonomie des Coordinations provinciales et la mise en exécution des projets par les partenaires techniques sur le terrain.

De leur côté, les partenaires techniques et financiers présents à la réunion ont, à l’unanimité, apprécié la nouvelle approche communautaire du DDRCS. Ils ont demandé la mise sur pied d’un cadre de travail entre les experts en vue d’incorporer les expériences des uns et des autres dans la stratégie nationale du programme.

Notons qu’un atelier sur la validation du premier draft de la stratégie nationale est prévu en février prochain. Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort