Le RCD/K-ML tient son 2ème congrès de la renaissance

Le Rassemblement congolais pour la démocratie, Kisangani-Mouvement de libération (RCD/K-ML) organise du mardi 14 au jeudi 16 décembre, son deuxième congrès de la renaissance. Les participants à ces travaux qui se tiennent au Centre Caritas, vont  réfléchir  avec les experts sur le chemin parcouru,  le bilan du parti,  les actions et  les voies et moyens de conserver et consolider les acquis. 

Dans son mot, le président national du parti RCD/K-ML, Antipas Mbusa Nyamuisi  a fait observer à toute l’assistance une minute de silence  en mémoire de toutes les personnes décédées, particulièrement les victimes innocentes dont la vie sur cette terre des hommes dans ce beau pays a été atrocement écourtée par la barbarie et la violence des forces du mal notamment dans la partie Est du pays, au nord Kivu  à Beni particulièrement, à Irumu, Idjugu, en Ituri, au Sud-Kivu dans le plateau de Minembwe et partout ailleurs. 

Pour Mbusa Nyamuisi,  ce présent congrès fait appel à d’éminents experts pour qu’ils viennent baliser le chemin sur le plan théorique avant le début des  travaux en commission afin de les  éclairer par la lumière de la science. 

«RCD/K-ML, nous voulons agir en homme de pensée, passer aux   actions, car sans une théorie préalable, il est difficile de bien démêler les informations parfois confuses qui nous tombent sous les yeux chaque jour», a-t-il déclaré. Il a également ajouté: «pour notre part, nous voulons en cette entrée de la matière nous doter de quelques repères comme l’on dote le matelot d’une corde et d’une boussole avant que  ceci ne quitte le port  pour embrasser le hasard de la mer».

Ensuite, Antipas  Mbusa Nyamuisi a appelé ses militantes et militants, venus  assister à ce congrès, à se rassurer  que le temps consacré à ce deuxième congrès de son  parti reste sans nul doute un précieux investissement, non seulement pour le Président qui a besoin de la main de tout un chacun mais aussi de l’avenir. Car réfléchir sur les techniques de l’action collective reste pour le parti  une autre manière de contribuer à l’œuvre de la reconstruction de ce beau pays, a-t-il mentionné. 

«Comme vous le savez, le premier congrès de notre parti remonte de 2006. Vous vous souviendrez que le statut de notre parti consacre le congrès comme étant un organe suprême et, à ce titre, il lui confère un certain nombre d’attributions dont celle de délibérer et statuer sur toutes les questions fondamentales relatives à l’idéologie, à la doctrine et à pourvoir même aux orientations générales sur l’organisation, la structuration et l’action du parti. Cela démontre suffisamment que réunir en congrès, notre responsabilité individuelle et collective est immense, dans la mesure où nous sommes appelés à faire un point à repenser fondamentalement notre action et à nous projeter dans l’avenir d’où le qualificatif de baptême de ce congrès de la renaissance a collé à ce deuxième congrès», a rappelé le président national Mbusa.

 Pour finir, Antipas  Mbusa Nyamuisi a rappelé la devise du RDC/K-ML  est Dieu, le Congo et la loi. D’où le parti a vocation de défendre la RDC, ses habitants, son sol et son sous-sol, son indépendance et ses droits. Toutesfois, il reste convaincu que de ces assises sortiront des résolutions qui seront en phase avec les intérêts du peuple congolais et de la République. 

Enfin, l’autorité morale du RCD/K-ML a précisé  que ce  deuxième congrès se tenait dans un contexte particulier. Pendant que la RDC  cherche encore la voie de la stabilité sur fond des massacres de Béni et de l’Ituri sans oublier les nombreux autres défis à relever sur les plans social, économique, et autres, dans un premier temps. Et secundo où le pays fait face à la 4ème vague de la pandémie à coronavirus, a conclu Antipas Mbusa Nyamuisi. Mathy Musau & Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter