Le projet Pont route-rail Kinshasa-Brazzaville bientôt au Parlement

Le projet de construction du Pont route-rail entre Kinshasa et Brazzaville sera bientôt déposé au Parlement en vue de la ratification de l’Accord de cette méga infrastructure.

Le Président de la République Félix Tshisekedi tient à la concrétisation de ce projet dans le meilleur délai. Au cours de la 31ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 03 décembre, le chef de l‘Etat a ainsi chargé le ministre d’Etat, ministre du Plan d’apprêter ce dossier pour son dépôt urgent au Parlement.

L’objectif étant de parvenir à la ratification de l’Accord sur la construction de cette méga infrastructure. Une fois ratifié, ledit Accord va permettre aux bailleurs de fonds de décaisser les moyens nécessaires pour pouvoir lancer le début des travaux de construction dudit pont qui va relier les deux capitales les plus rapprochées du monde.

PORT EN EAUX PROFONDES AVANT LE PONT ROUTE-RAIL

Conséquemment à la construction dudit pont, la source rapporte que des discussions sont en cours avec des partenaires pour la construction du port en eaux profondes de Banana, ainsi que la réhabilitation et la modernisation de ports de Boma, de Matadi et celui de Kinshasa.

Au sujet du port en eaux profondes à Banana au Kongo Central, il y a lieu de rappeler que le Président de la République, Félix Tshisekedi, s’était engagé à ériger cet ouvrage d’intérêt national avant de lancer la construction du pont route-rail. La première phase du projet, apprend-on, est consacrée à l’aménagement d’un quai de 1 500 mètres sur la côte de l’océan Atlantique.

L’accord initial du projet  remonte à 2018, lorsque le contrat a été signé entre DP World et l’ancien chef d’Etat congolais, Joseph Kabila. La version révisée de la convention initiale (qui a expiré le 23 mars 2020) reconsidère les intérêts de chaque partie au contrat et permet de rééquilibrer leurs avantages respectifs. 

La concession du projet dudit port qui avait été confiée au groupe émirati DP World pour 30 années d’exploitation, devrait nécessiter un investissement estimé à 1 milliard de dollars américains. Le groupe DP World s’était fixé 2 ans pour réaliser les travaux et livrer l’ouvrage.

PROJET DE PLUS EN PLUS EVIDENT

La concrétisation de ce projet devient de plus en plus évidente. C’est dans ce cadre que le ministre des Transports, Voies de communication et Désenclavement, Chérubin Okende ainsi que celui du Tourisme, Modero Nsimba, accompagnés du directeur de cabinet adjoint du Président de la République en charge des questions économiques et financières, André Wameso avaient visité en août dernier les travaux de sondage du sol sur le site où sera construit le port en eaux profondes de Banana.

Au cours de cette visite d’inspection, la société DP WORLD, représentée par Claude Makoso avait procédé par une explication du projet au centre de formation marine lors d’une projection au cours de laquelle toutes les facettes dudit projet avaientété présentées à l’assistance.

Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort