Le Gouvernement appelé à finaliser le processus de recrutement de nouveaux magistrats

* Le président Félix-Antoine Tshisekedi s’est engagé à rendre opérationnel la Cour des comptes dans les tout prochains jours.

Dans son adresse à la nation, via les deux chambres du Parlement réunies en Congrès hier lundi 13 décembre, le président Félix-Antoine Tshisekedi a mis un accent particulier sur la question de la justice. Il a appelé le Gouvernement à accélérer le processus de recrutement de nouveaux magistrats.

Felix-Antoinne Tshisekedi a saisi cette occasion pour appeler le Conseil supérieur de la magistrature, en collaboration avec le gouvernement, à finaliser le processus de recrutement de nouveaux magistrats dont le dernier en date remonte à plus de dix ans.

« Dans le souci de résorber le problème récurrent des effectifs insuffisants des magistrats, le Gouvernement est appelé, avec le concours du Conseil supérieur de la magistrature, à finaliser le processus de recrutement dont le dernier en date remonte malheureusement à plus d’une décennie », a-t-il indiqué.

Pour renforcer le contrôle des finances publiques en RDC, le chef de l’État s’est engagé à mettre en place sans délai les différents organes et structures de la Cour des comptes.

« J’entends rendre opérationnels, dans les tout prochains jours, les différents organes et structures la Cour des comptes, la plus haute instance de contrôle des Finances publiques afin qu’elle joue pleinement son rôle de patrouilleur financier en chef avec l’appui de l’ Inspection générale des Finances.

J’attends que ces mêmes performances soient au cœur de l’action de l’Agence nationale de prévention et de lutte contre la corruption, de la cellule nationale des renseignements financiers, ainsi que d’autres services supérieurs de contrôle en tant que dispositifs de la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme« , a-t-il déclaré.

Dans ce même registre, le magistrat suprême a encouragé le  Conseil supérieur de la magistrature à « faire fonctionner ses chambres disciplinaires afin que la sanction soit la seule récompense des magistrats qui, par leur comportement, ternissent l’image de la justice congolaise ».

Le président Felix Tshisekedi a réaffirmé « son engagement à poursuivre les réformes courageuses dans le secteur de la Justice, y compris celles relatives aux structures et à la qualité de leurs animateurs suivant le principe l’homme qu’il faut à la place qu’il faut« . Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort