Lamuka n’a envoyé personne au bureau de l’Assemblée nationale pour entérinement

Les opposants Martin Fayulu et Adolphe Muzito disent n’avoir envoyé aucun nom d’un membre de Lamuka au bureau de la Chambre pour entérinement, devant  briguer l’un des trois postes vacants au bureau de la CENI. C’est ce que renseigne un communiqué signé par les deux leaders hier jeudi 23 décembre.

On rappelle que l »Assemblée nationale a entériné, hier jeudi 23 décembre, Didi Manara et Aggée Matembo comme délégués de l’opposition à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Cet entérinement n’a pas laissé indifférents certains états-majors de l’opposition. Dans un communiqué rendu public ce jeudi 23 décembre, le présidium de Lamuka précise que cette plateforme politique n’a envoyé aucun délégué au bureau de l’Assemblée nationale pour y être entériné et envoyé à la centrale électorale.

« Toute désignation d’un membre des partis affiliés à Lamuka serait nulle et de nul effet, n’engagerait pas Lamuka et exposerait tout usurpateur à des poursuites judiciaires« , souligne le communiqué.

Ce document signé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito souligne par ailleurs aussi à l’intention de l’opinion qu’aucun délégué d’un des partis membres de Lamuka n’est actuellement dans les organes de la CENI.

Le Présidium de Lamuka a profité de cette occasion pour rappeler la teneur de sa lettre référencée Lamuka/AM/Coord./07/0001/2021 du juillet 2021 adressée au Président de l’Assemblée nationale dans laquelle Lamuka dénonçait la voie inacceptable du diktat et du débauchage choisie par le pouvoir en place.

Pour Lamuka, le consensus politique est impératif avant la désignation des membres de la CENI. « Ce consensus doit porter sur toutes les réformes électorales nécessaires en vue de l’organisation des élections impartiales, crédibles et apaisées« , indique le communiqué.

Le communiqué a clôturé son propos en réaffirmant que Blaise Monizi et Fabrice Puela, ayant adhéré à l’Union Sacrée de la Nation (USN), ne sont plus de ce fait membres de Lamuka. ODN

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter