José Mpanda: « Je suis Jean-Baptiste venu annoncer l’arrivée du Messie »

Le ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, dans sa casquette d’autorité morale du parti politique «Congo Espoir», est arrivé hier jeudi 23 décembre en fin d’après-midi à Mbuji-Mayi. Accueilli par une foule immense, José Mpanda Kabangu a été conduit à pieds de l’aéroport de Bipemba jusqu’à la Place de la poste, un parcours d’environ 5 kilomètres, empruntant les avenues Mgr Nkongolo et Inga en passant par le rond-point Kalala wa Nkata.

Dans son message à la population de Mbuji-Mayi dans un meeting, José Mpanda s’est présenté comme Jean-Baptiste précurseur de la venue du Messie. Allusion faite à l’arrivée du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, attendu vendredi 24 décembre dans la capitale diamantifère où il doit passer les festivités de fin d’année et de là faire la ronde de l’espace grand Kasaï.

Balisant déjà le chemin, le «Jean-Baptiste» José Mpanda a annoncé quelques bonnes nouvelles que le président Tshisekedi apporte à ses frères de province. C’est notamment la relance de la Minière de Bakwanga (Miba) par d’abord le paiement des arriérés de salaire des agents dès ce soir de jeudi 23 décembre, et ensuite par le financement de la reprise des activités de cette entreprise. Aussi José Mpanda a-t-il rappelé la recommandation du président Félix Tshisekedi faite aux responsables de la Miba d’entrer vite en contact et finaliser avec l’institution financière allemande Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW) en vue de la réhabilitation de la centrale de Tshiala II pour une production de 8 Mégawatts.

Une autre bonne nouvelle annoncée par José Mpanda concerne l’Université de Mbuji-Mayi dont la faculté de médecine frappée d’interdiction de fonctionnement par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, vient de bénéficier depuis le 22 décembre de la levée de cette mesure d’après l’arrêté du même ministre de l’ESU portant numéro 0445. Cette même université va aussi être prise en charge par le Trésor public suivant l’arrêté n° 0395 du 07 décembre 2021 du ministre de l’ESU dès le mois de janvier. Les deux arrêtés ont été brandis à la population en général, mais particulièrement aux étudiants de cette université pour éviter qu’il y ait pas des saints Thomas.

La troisième bonne nouvelle livrée par José Mpanda annonce la création par lui de l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (INERA/Kasaï oriental) étant donné que l’INERA/Ngandanjika se retrouve désormais dans la province de la Lomami. C’est pour permettre aux agriculteurs est-Kasaiens d’avoir des semences améliorées et améliorer leur productivité en maïs et autres cultures et éviter ainsi la dépendance de la ville de Mbuji-Mayi du Katanga. Pour ce faire, José Mpanda dit avoir apporté un véhicule 4X4 et cinq motos en vue de faciliter la mobilité des agronomes qui seront engagés par l’INERA.

Enfin, José Mpanda a présenté à la population de Mbuji-Mayi le ministre d’Etat, ministre du Développement rural, François Rubota, présent à Mbuji-Mayi pour s’occuper des routes de dessertes agricoles en vue de booster la production agricole. Mais le gros de très bonnes nouvelles, a-t-il dit, sera communiqué par le président de la République lui-même pour l’ensemble de la province du Kasaï oriental, sa province natale. Scooprdc.net

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter