Erdogan appelle au renforcement de la solidarité contre l’islamophobie et la xénophobie

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la solidarité contre la montée de l’islamophobie, de la xénophobie et du racisme culturel doit se renforcer davantage.

Le président Erdogan a envoyé un message vidéo au 20e congrès MAS-ICNA, qui rassemble chaque année des dizaines de milliers de musulmans du monde entier.

 » Notre Dieu nous annonce dans le Coran qu’avec chaque difficulté, il y a certainement une facilité. L’un de nos chefs spirituels, Mevlana, a littéralement interprété cette bonne nouvelle de notre Dieu avec les mots suivants : il y a beaucoup d’espoir après le désespoir, il y a beaucoup de soleil après l’obscurité. Nous avons été témoins de cette annonce divine à la fois dans notre vie politique et quotidienne, que dans notre lutte pour notre pays, notre nation et la Oumma. Même si nous avons fait face à des difficultés et des épreuves, nous avons toujours été bénis par un soulagement après les épreuves.  » a assuré le président turc.

Il a estimé que dans ce sens, il y aura également un  » certain apaisement et une facilité  » après la pandémie de Covid-19.  » Pour cela, nous devons continuer notre lutte avec détermination, sans désespoir, tout en prenant nos précautions.

En recommandant que les personnes qui ont perdu leur emploi à cause de l’épidémie soient aidées, le président Erdogan a attiré l’attention sur la nécessité d’accroître les efforts déployés pour le bien-être de la société.

 » Nous devons renforcer davantage notre solidarité contre les mouvements tels que l’islamophobie, la xénophobie et le racisme culturel qui ont augmenté avec l’épidémie. Il n’est possible pour les musulmans d’atteindre la paix qu’en étant unis. Nous ne pouvons pas permettre à notre fraternité de se détériorer en raison de nos différences ethniques et culturelles. Tous les musulmans sont frères, indépendamment de leur couleur, tribu, culture, secte ou croyance  » a relevé Erdogan.

Il a souligné qu’il n’y a pas de place pour la discorde, le nationalisme, la sédition et le terrorisme dans l’Islam.

 » Face aux menaces croissantes qui pèsent sur notre existence, nous devrions essayer de prendre la place que nous méritons dans la société en tant que musulmans sûrs d’eux-mêmes avec une compréhension globale et exhaustive au lieu de nous replier sur nos propres coquilles. Je pense que lorsque nous y parviendrons, notre Dieu ouvrira devant nous les portes de la miséricorde  » a conclu le président turc.            AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort