Ceni : Le gouvernement solde dix mois d’arriérés des salaires des agents cette semaine

L’appel lancé par le président de la Ceni dans le but d’assurer la paix sociale au sein de cette institution a été bien capté au niveau du gouvernement.  Dix mois d’arriérés de salaires ont été débloqués en faveur des agents de la Centrale électorale, dont la paie débute cette semaine.

Cette grande annonce a été faite par le président de la Ceni, Denis Kadima Kazadi, le dimanche 5 décembre dernier, au cours de la cérémonie de clôture du séminaire d’imprégnation structurelle et thématique en faveur des membres de la cette institution. 

Ces arriérés varient d’une province à une autre.  Mais de manière générale, ils atteignent 10 mois. Denis Kadima a affirmé que l’argent a été décaissé et derait avoir été payé hier lundi 6 décembre.

Mettre l’homme au centre de toute action

«Pour concrétiser cet intérêt que le pays porte à la Ceni, le gouvernement a agi très vite, les arriérés ont été payés, l’argent est dans le compte de la Ceni dès lundi on va procéder au paiement de tous les agents. Ceux qui sont dans les provinces, la CENI va prendre en charge les frais de transfert pour qu’ils puissent recevoir leur argent entièrement », a-t-il rassuré.

Le numéro un de la Centrale électorale a souligné que sa politique vise à mettre l’homme au centre de toute action.  «Nous ferons que ceci ne soit pas qu’un slogan mais ça soit plus qu’un slogan. Comme corollaire de cette mise au centre de notre action, nous devons aussi nous dire que l’argent sera au service de l’homme, de la communauté et non l’inverse », a-t-il ajouté, avant d’appeler son équipe à veiller à la bonne gouvernance.

La nouvelle équipe de la CENI a terminé un séminaire de 10 jours d’imprégnation afin d’appréhender le fonctionnement au fond de cette institution d’appui à la démocratie. A l’issue des travaux, une feuille de route, un budget et diverses stratégies ont été élaborés pour parvenir sans faille aux scrutins de 2023.

Une feuille de route pour les élections de 2023

A l’issue de 10 jours de réflexion et d’analyse critique sur les matières électorales, une feuille de route, un budget et diverses stratégies ont été mis en place pour mieux organiser le processus électoral. Les détails seront dévoilés prochainement, fait-il savoir dans son mot de clôture dudit séminaire.

Selon lui, cette feuille de route va dégager «des orientations en rapport avec le plan stratégique que nous allons développer dans l’avenir, d’un budget des opérations futures, d’un plan logistique des opérations, d’un canevas des réformes du cadre légal, d’une stratégie de sensibilisation et d’une stratégie de communication publique. Nous pouvons affirmer aujourd’hui que la CENI a balisé le chemin qui va conduire le pays aux élections futures que tous nous voulons libres, démocratiques et transparentes avec l’implication de toutes les parties prenantes au processus électoral ».

Pour Denis Kadima, ce séminaire «loin d’avoir fatigué les esprits,  a plutôt apporté un plus dans la connaissance des uns et des autres sur les fondamentaux qu’il faut maîtriser pour prétendre administrer avec efficacité une institution de l’ampleur de la Ceni. »  A cette occasion, poursuit-il,  les membres de la Ceni ont eu l’opportunité d’apprécier les compétences techniques et professionnelles dont regorge l’institution, à travers les différents exposés sur les thématiques opérationnelles transversales et spécifiques et au cours des travaux en commission».  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort