Bientôt le début de l’enrôlement des électeurs et le recensement de la population

Le processus des opérations mutualisées d’identification de la population, d’enrôlement des électeurs et de recensement va bientôt commencer sur l’ensemble du territoire national. Le ministre des Finances a présenté au Conseil des ministres du vendredi 24 décembre dernier le modèle financier qui devra accompagner ces opérations. A en croire le compte rendu dudit Conseil, les opérations combinées d’identification de la population congolaise, d’enrôlement des électeurs et d’octroi de cartes d’identité et de recensement permettront  de conduire à la constitution aussi bien du Fichier général de la population (FGP) que du fichier électoral. Des instruments qui visent ensuite à la délivrance des cartes d’identité aux Congolais qui n’en disposent plus depuis plusieurs décennies, se contentant seulement des cartes d’électeur.

Ces opérations seront réalisées dans le cadre d’un partenariat public-privé où l’Etat congolais restera propriétaire des données. Le Gouvernement bénéficiera de l’appui technique et financier du partenaire qui sera sélectionné. Le processus devra être finalisé dès le mois de janvier pour permettre le début de ces opérations qui devraient durer une année, précise le ministre des Finances.

Pour formaliser et accompagner ce processus, une série des décrets sera prise par le Chef du gouvernement, renseigne Nicolas Kazadi Kadima Nzuji.  Ci-dessous un extrait du compte-rendu du Conseil des ministres.                                                                                               FDA

COMPTE RENDU DE LA TRENTE-QUATRIEME REUNION DU CONSEIL DES MINISTRES

Vendredi 24 décembre 2021

Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, a présidé la trente-quatrième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République ce vendredi 24 décembre 2021 par visioconférence, peu avant son départ pour une tournée dans les provinces du Kasaï.

Cinq points étaient inscrits a? l’ordre du jour, a? savoir :

I.   Communication de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ;

II.  Points d’informations ;

III. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des Ministres ;

IV. Examen et adoption des dossiers ; V. Examen et adoption des textes.

Du Portail de la République

Les Ministres du Numérique et celui de la Communication et des Médias ont présenté au Conseil des Ministres le portail de la République, une vitrine qui permet de doter le Gouvernement d’un outil attractif, innovant et intuitif qui présente les axes, actions et activités de tous les secteurs du pays et ainsi lutter contre la propagation des fake news.

Le portail de la République est à considérer comme le hub (carrefour) transactionnel et d’entrée sur la toile en République Démocratique du Congo et représente notre pays, sur base de sa Constitution, en décrivant :

*    Son histoire et sa géographie ;

*    Ses institutions, son patrimoine culturel, faunique et floristique ;

Ses richesses en sol et en sous-sol ;

*Sa capacité à attirer les investissements, etc.

Le Conseil des Ministres a recommandé la mise en place d’une Commission interministérielle Numérique – Communication et Médias avec l’accompagnement de la Primature, afin d’assurer dans le meilleur délai, la gouvernance du Portail de la République et la mise en œuvre effective de l’identité visuelle définie dans la charte graphique du Gouvernement.

Outre ces deux projets, le Ministère du Numérique a porté à la connaissance du Conseil de l’octroi du préfixe international 605 à la République Démocratique du Congo par l’INTERNATIONAL BARCODE NETWORK (IBN) comme Code-à-barre de codification et de traçabilité des produits et documents congolais à l’étranger.

Le Conseil appris acte de ces trois Notes d’information.

II.5. Modèle financier lié aux opérations combinées d’identification de la population, de recensement, d’enrôlement des électeurs et d’octroi de cartes d’identité

Le Ministre des Finances a présenté au Conseil le modèle financier qui devra accompagner les opérations mutualisées d’identification de la population, d’enrôlement des électeurs, et de recensement, devant conduire à la constitution

aussi bien du Fichier Général de la Population (FGP) que du fichier électoral conduisant ensuite à la délivrance des cartes d’identité.

Ce sera un Partenariat Public – Privé où l’Etat restera propriétaire des données et bénéficiera d’un appui technique et financier du partenaire ? Sélectionner. Le processus devra être finalisé dès le mois de janvier pour permettre le début de ces opérations qui devraient durer une année.

Une série des Décrets sera prise par le Premier Ministre pour accompagner le processus.

Le Conseil a pris acte de cette Note d’information.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort