Plébiscite de la loi de Finances 2022, Jean Michel Sama Lukonde recueille 87% d’opinions favorables

Le Budget est le moyen dont se dote le Gouvernement d’un pays pour réaliser son programme annuel en vue d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixés lors de son investiture. En République démocratique du Congo, le Premier Ministre Jean Michel Sama LUKONDE, Chef du Gouvernement des warriors a présenté le lundi 15 novembre dernier à l’Assemblée Nationale, le premier projet de la Loi de Finances pour l’exercice 2022 élaboré pendant son mandat.

Il convient de rappeler que le divorce FCC-CACH a laissé coudées franches au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi pour réaliser ses ambitions de manière à matérialiser ses promesses électorales faites au peuple congolais. Raison pour laquelle il a créé l’Union Sacrée de la Nation d’où est issu le Gouvernement des warriors chargé de concrétiser sa vision : « le peuple d’abord », c’est-à-dire l’homme congolais au centre de tout. Six mois après son investiture, Jean Michel Sama Lukonde, le Premier des warriors a présenté devant les élus du peuple pour le compte du Gouvernement central, le projet de loi de Finances exercice 2022.

Saisissant cette occasion, Echos d’Opinion, maison d’étude et d’analyse sociale, politique et de sondage d’opinion est descendu sur le terrain pour tâter les pouls de l’opinion congolaise en vue de recueillir son avis. Il s’agit de savoir, si les Congolais sont convaincus que le Budget de l’exercice 2022 est capable de répondre à leurs attentes de manière à les pousser à         renouveler la confiance à l’actuel Chef de l’Etat en 2023. Car la concrétisation des promesses électorales faites en 2018 par l’actuel Chef de l’Etat, est un gage certain de sa reconduction lors de prochains joutes électoraux.

Agent concepteur : Echos d’Opinion.

Durée : Travail effectué du 16 au 17 novembre 2021.

Technique : Question posée aux participants via texto par les agents d’Echos d’Opinion.

Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison.

Motif : Savoir si les Congolais seraient convaincus que la loi de Finances 2022 présentée par Jean Michel Sama Lukonde à l’Assemblée Nationale répond réellement à leurs attentes de manière à les pousser à renouveler leur confiance au Chef de l’Etat en 2023.

Interprétation

1.1  Ce travail de sondage d’opinion a été effectué d’une manière qualitative et quantitative

Qualitative : Le sondage d’opinion est un travail scientifique qui doit répondre aux normes exigées en la matière. La qualité en est une. Dans la réalisation de ce travail, Echos d’Opinion a travaillé en respectant strictement les règles en vue de produire un résultat de qualité. Il a retenu les variables positives liées au sexe, niveau d’étude et la stratification par tranche d’âge. En même tant qu’il a rejeté les variables en rapport avec les appartenances politique, ethnique, tribale, linguistique et régionale considérées comme négatives et capable d’éloigner le sondage du but visé : l’objectivité.

Quantitative : Bien que la cible visée était plus large, un petit nombre seulement a répondu à la question posée. Ayant totalisé un échantillon de 1.000 personnes, Echos d’Opinion a estimé que ce chiffre pouvait réellement refléter l’opinion que se font des Congolais sur la loi de Finances 2022.

Résultats :

Ici, aucun tableau ne sera publié parce qu’il ne s’agit pas d’une enquête visant un groupe d’individus, mais une seule personne, Jean Michel Sama Lukonde, le Premier Ministre de la RDC. Les participants devaient chacun répondre à la question suivante : « Le projet du Budget pour l’exercice 2022 présenté par le Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde à l’Assemblée Nationale le 15 novembre dernier répond-il à vos attentes de manière à vous pousser à renouveler la confiance à Félix Tshisekedi en 2023 ? Pourquoi?».

Au vu des résultats obtenus lors de ce sondage d’opinion, à la suite de la présentation du projet de la loi de Finances de l’exercice budgétaire 2022, le Premier Ministre Jean Michel Sama LUKONDE a recueilli 87% d’opinions favorables.

A en croire cette large majorité de l’opinion très favorable à Jean Michel SAMA LUKONDE (87%), les prévisions budgétaires annuelles sont à la fois réalistes (au regard de paramètres factuels en présence), ambitieuses (en fonction de leur hauteur) et pro-sociales (par rapport à ses affectations mettant l’homme congolais au centre de tout. Il est en équilibre en dépenses et en recettes à 20.682,6 milliards de FC (10,3 milliards USD) pour l’exercice 2022, soit un taux d’accroissement de 41,5% par rapport au budget en cours de 2021 chiffré à 14.620,5 milliards. Le budget accorde une priorité aux secteurs liés à la sécurité, aux secteurs sociaux principalement la santé et l’éducation, aux secteurs porteurs de croissance, notamment l’agriculture, le développement rural, l’industrie et les infrastructures, au recensement et à l’identification de la population, sans oublier, bien entendu, l’organisation des opérations électorales. Il met enfin en exergue les politiques publiques prioritaires dans le domaine politique et sécuritaire.

Le document prévoit des politiques visant la pacification de la partie Est du pays, le recrutement au sein de l’Armée, la mise à la retraite des éléments en fin de carrière, et la couverture des frais d’assurance, le recrutement dans la Police et la mise à la retraite des éléments en fin de carrière, l’identification de la population par l’Office national d’identification de la population –ONIP- ; le recensement général de la population par l’Institut national de statistique –INS- ainsi que la des opérations électorales par la Commission électorale nationale indépendante –CENI-pour le cycle électoral de 2023. Bref, il s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui vise à faire de la République Démocratique du Congo un Etat fort, prospère et solidaire, en marche vers son développement.

Elaboré dans un contexte particulier marqué par certains facteurs, le projet de Loi de finances pour l’exercice 2022 poursuit huit (8) objectifs jugés essentiels par les Congolais :

la mise en œuvre du Programme d’Actions du Gouvernement, visant à construire un Etat fort, prospère et solidaire, lequel est regroupé en 15 piliers, articulé autour de 62 axes et présenté à travers 4 grands secteurs d’activités, à savoir : (i) le Secteur politique, justice, défense et sécurité, (ii) le Secteur économique et financier, (iii) le Secteur reconstruction et (iv) le Secteur social et culturel ;

la mise en œuvre du Programme économique triennal conclu en juillet de cette année en cours avec le Fonds Monétaire International (FMI) ;

la riposte à la pandémie à Covid-19, après 3ème vague;

l’Etat de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, visant à éradiquer complètement tous les groupes armés qui sévissent dans cette partie du territoire national ;

5° l’identification et le recensement de la population;

le processus de la mise en place de nouveaux membres du Bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante en perspective des prochaines élections ;

la mise en œuvre du Plan de développement à la base des 145 territoires, notamment par la construction, l’entretien et la réhabilitation des routes de desserte agricole ; la construction et la réhabilitation des écoles et des hôpitaux ; l’électrification et la desserte en eau potable de nos milieux ruraux ; la construction et la réhabilitation des bâtiments administratifs pour les services de l’Etat ;

la poursuite de la mise en œuvre de la réforme des Finances publiques, visant singulièrement le basculement progressif de la budgétisation en mode programme.

La même opinion se dit également rassurée par les efforts budgétaires louables fournis par le gouvernement pour la tenue des élections en 2023. Trois cents septante-cinq millions des dollars américains ont été alloués à cette fin. Ils sont répartis comme suit 250.000.000 $ US pour les élections et 125.000.000 $US pour le recensement.

Conclusion

L’objectif visé au cours de ce sondage était simple : il s’agit de savoir si le projet de Loi des Finances pour l’exercice 2022 présenté à l’Assemblée national par Jean Michel Sama Lukonde répondait aux attentes de la population congolaise. Et, également savoir si par ce travail le Premier Ministre et son équipe peuvent les pousser à renouveler leur confiance au Chef de j’Etat Félix Antoine Tshisekedi en 2023.

Au regard des avis recueillis, 87% les Congolais sont convaincus du bon travail effectué par le Premier Ministre et son équipe en vue d’améliorer leur social et leur assurer la sécurité. Des efforts qui, soulignent-ils les pousseront à renouveler certainement leur confiance à l’actuel Président de la République en 2023.

L’objectif visé étant atteint, Echos d’Opinion félicite le Premier Ministre jean Michel Sama Lukonde et son équipe, tout en les encourageant à continuer sans désemparer sur cette lancée afin que 2022 inaugure et augure réellement l’avenir radieux de la RDC sous le leadership de F. Antoine Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort