PADMPME : 960 jeunes reçoivent des appuis technique et financier pour mettre en œuvre leurs plans d’affaires

*Le ministre d’Etat en charge de l’Entreprenariat et des PME encourage ces « graines des champions » à consolider et développer leurs entreprises avec objectif de créer des emplois pour d’autres.

L’Unité nationale de coordination du Projet d’Appui au développement des micro, petites et moyennes entreprises (PADMPME) a proclamé hier jeudi 11 novembre, les résultats du concours des plans d’affaires des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets, COPA-Jeunes. 

Selon le coordonnateur national du PADMPME, Alexis Mangala Ngongo, sur 7000 candidatures enregistrées, au total 960 dont 394 femmes (41 % de lauréats) sur l’ensemble des quatre villes (Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma) ont été sélectionnées « après un processus rigoureux de présélection ».  La ville de Kinshasa, avec ses 374 gagnants, représente 39 % de jeunes entrepreneurs sélectionnés.

Pour Alexis Mangala, la publication des résultats du COPA marque un jalon important. A savoir, l’octroi de l’assistance technique et les subventions de démarrage ou de consolidation aux jeunes entrepreneurs porteurs de projets d’affaires. « C’est l’aboutissement de l’appel à candidature lancé en février dernier pour la collecte des projets des jeunes des villes de Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi, entrepreneurs en activité, propriétaires d’entreprises ou simplement porteurs d’idées ou de rêves d’entreprenariat afin de choisir les plus prometteurs dans le but de leur faire bénéficier les appuis que le Gouvernement a disponibilisés avec le soutien de son partenaire technique et financier, la Banque Mondiale. »

Le Coordonnateur national du PADMPME précise que cette cérémonie de proclamation des résultats de Kinshasa marque le point de départ de la tournée de publication progressive des listes des heureux élus. Elle se poursuivra respectivement à Lubumbashi, à Matadi et à Goma.

«Dans toutes ces villes, les jeunes entrepreneurs sélectionnés recevront une subvention et un accompagnement technique et managérial pour leur apporter le renforcement des capacités dont ils ont besoin en vue de réaliser leurs projets », indique Alexis Mangala. Il remercie le Gouvernement via le ministre d’Etat Eustache Muhanzi Mubembe pour sa disponibilité à toujours répondre aux nombreuses sollicitations de ce programme. Mangala exprime la même gratitude à l’endroit de la Banque Mondiale, partenaire technique et financier du Gouvernement grâce à qui le projet évolue.

Le chargé de projets de la Banque mondiale fait savoir que la cérémonie de présentation de lauréats de COPA-Jeunes est une matérialisation de la promesse que son institution avait faite il y a quelques mois. Pour lui, le nombre de lauréats démontre toute la créativité qu’il y a chez des jeunes congolais et aussi la pertinence du choix que le Gouvernement a fait pour faire émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs.

Une fierté justifiée

Ministre d’Etat en charge de l’Entreprenariat et des PME, Eustache Muhanzi Mubembe a exprimé à haute et intelligible voix sa fierté,  un sentiment  qui  selon lui se justifie par l’accomplissement d’une étape importante dans la réalisation du programme du Gouvernement pour qui la promotion de l’entreprenariat, particulièrement celui des jeunes, occupe une place de choix au cœur du dispositif de la politique économique du pays.

A l’occasion, le ministre a salué la vision du chef de l’Etat pour avoir placé la promotion de l’entreprenariat parmi les 20 piliers de son mandat.  « Cela a été traduit en acte concret à travers notamment la promulgation de la loi portant ratification de l’accord de financement entre la BM et la RDC pour la mise en œuvre du PADMPME », indique le ministre d’Etat.

Aux lauréats, il demande de tout mettre en œuvre pour mériter d’abord davantage. « Les appuis que vous venez de recevoir  via le PADMPME devraient vous servir à mettre effectivement en œuvre les plans d’affaires sur base desquels vous avez été  sélectionnés». «Vous devez consolider et développer vos entreprises pour celles ou ceux qui en ont déjà, et en créer des nouvelles pour ceux qui ne les avaient pas jusqu’ici et qui n’avaient que des idées. L’objectif est de créer des emplois pour d’autres  jeunes comme vous. Mais aussi de contribuer à la création de la richesse nationale par la valorisation de nos produits et l’amélioration de l’offre de services pour satisfaction des besoins de notre économie. Ces objectifs sont à votre portée. Et nous vous faisons confiance ».

Comme pour répondre au ministre, la déléguée des lauréats souhaite que le Gouvernement maintienne ce soutien pour donner l’opportunité à beaucoup d’autres jeunes d’être renforcés en capacités et de pouvoir recevoir des fonds , qui, selon elle, représentent le premier obstacle, pour leur permettre de développer leurs entreprises et de créer à leur tour des emplois et générer des richesses.

Il sied de rappeler que l’enveloppe globale pour les 960 lauréats est de 17.600.000 dollars. Le montant par bénéficiaire varie selon la catégorie. La première recevra 22.000 dollars. Cette catégorie représente 30 % des lauréats. Pour la seconde catégorie, le montant de la subvention est de 17.000 dollars. Ceux-ci représentent 70% des bénéficiaires.

Trois chèques symboliques représentant chaque secteur ont été remis aux lauréats. A savoir, l’agrotransformation, l’industrie légère et les services à valeur ajoutée. Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter