Maniema : la reprise des cours est effective depuis le 15 novembre, atteste le Gouverneur intérimaire

Les bleu et blanc sont bel et bien rentrés sur le banc de l’école le lundi 15 novembre dernier sur toute l’étendue de la province du Maniema. C’est du moins ce qu’atteste le Gouverneur ad intérim, Afani Idrissa Mangala, qui a fait la ronde de quelques écoles de Kindu au seuil de la semaine. 

Pour se rendre compte de l’effectivité de la rentrée scolaire 2021-2022, l’autorité provinciale s’est rendu à l’institut de Kindu, une école secondaire publique. Une fois sur place, le Gouverneur ai a échangé tour à tour avec les élèves de cette école où il avait fait ses études secondaires.

De là, le cortège s’est dirigé vers l’institut Lufungula, une école protestante de la 81ème communauté Méthodiste-Unie. Le chef de l’Exécutif provincial du Maniema s’est rendu, par la suite, à l’école primaire d’application Juhudi du réseau Islamique et à l’Institut portant le même nom.

Réticence dans les écoles catholiques

Si, dans les écoles précitées, les enseignements étaient dispensés à partir de 7h30, dans les écoles catholiques, telles que l’Institut de l’Enano, la situation n’était pas la même. Élèves et administratifs étaient bien présents, mais les enseignants disent encore attendre le mot d’ordre de Synecat, leur syndicat.

Devant la Presse, les enseignants nouvelles unités (NU), les Non Payés (NP), tout comme les élèves, ont salué l’implication du Gouverneur intérimaire du Maniema pour avoir rendu possible la rentrée scolaire après près de deux mois de grève.

Compromis

De sources proches du gouvernorat renseignent que l’autorité provinciale a, au préalable, négocié un compromis avec le banc syndical avant de rappeler les écoles à la reprise des cours. « Le Gouverneur ad intérim du Maniema dédie cette rentrée scolaire au Président de la république qui veille à l’amélioration de l’éducation des enfants congolais », indiquent-elles.

Aux dires d’Afani Idrissa Mangala, le Gouvernement provincial du Maniema reste déterminé à accompagner la vision du chef de l’État. Il appelle, dès lors, les parents d’élèves qui hésitent encore d’envoyer leurs enfants à l’école. Yves KALIKAT

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort