L’Union sacrée offre un triomphe à Fatshi

* Pour la majorité présidentielle, il s’agissait de réussir une puissante démonstration de force, alors que l’opposition, depuis quelques temps, conteste le Pouvoir, organise et planifie des manifestations dans la capitale.

Le Président de la république, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de retour au pays hier jeudi 4 novembre, après 10 jours d’absence, a été accueilli en héros après sa visite d’Etat en Israël et ses prestations au G20 à Rome, en Italie, et à la COP26 à Glasgow, en Ecosse. Son discours où il a demandé aux leaders du monde de ne pas quitter Glasgow sans un engagement ferme d’au moins 6 milliards de dollars en faveur du Programme d’accélération de l’adaptation en Afrique a marqué les esprits.

De retour de Glasgow, où il participait au sommet mondial sur le climat,  Félix Tshisekedi a été accueilli par des milliers de personnes à l’aéroport de N’Djili. Au pied de l’avion, le chef de l’Etat et son épouse  ont été salués par des autorités politiques et militaires. Parmi elles, les présidents de deux Chambres du Parlement, le Premier ministre  Jean-Michel Sama Lukonde, les membres du Gouvernement, les députés et sénateurs, …

Après un court moment de détente au salon présidentiel, le cortège présidentiel s’est ébranlé vers sa résidence officielle, à la cité de l’Union Africaine.  À la sortie de l’aéroport, le Président de la République, pour communier avec la foule nombreuse, a fait plus de 500 mètres à pied devant la population enthousiasmée.

Plusieurs milliers de Kinois faisaient la haie dans les principales artères de la capitale au passage de la voiture présidentielle, escortée des automitrailleuses et de jeeps de la Garde républicaine. Applaudissant à tout rompre, agitant des drapeaux, des groupes de personnes se trémoussaient même dans cette foule. Çà et là on entendait des cris de :  » Fatshi Béton « 

Il faut souligner l’importante contribution du spectacle offert par les « wewa », ces taxis-motos toujours présents quand l’UDPS, le parti présidentiel mobilise.

La population est venue en nombre afficher son soutien aux différents discours prononcés par le Président de la république aux différentes rencontres auxquelles il a pris part. Félix-Antoine Tshisekedi  y a fait des plaidoyers en faveur de la RDC et de l’Afrique.

En reconnaissance de ses prestations, Fatshi a ainsi reçu un accueil triomphal. C’est au son des vuvuzelas et des klaxons de motos que le cortège du couple présidentiel a traversé une foule compacte.

Tout au long du parcours emprunté par le convoi, les gens étaient en extase. Des drapeaux de l’UDPS et des partis politiques alliés flottaient au vent. Du boulevard Lumumba à Kintambo Magasin en passant par le boulevard Triomphal, l’ex-avenue du 24 novembre et le boulevard du 30 juin, il y avait partout une impressionnante marée humaine. 

 « Tout le peuple congolais, aujourd’hui, est ravi cet après-midi. Nous nous réjouissons que la problématique de la protection des forêts congolaises soit étalée à la face du monde et qu’ensemble les gens puissent penser, réfléchir et y apporter des solutions idoines », déclare un homme venu accueillir le Président de la République. 

Démonstration politique

Un soutien populaire pour une démonstration politique. Des bus collectifs étaient réquisitionnés pour assurer le transport des députés et sénateurs, dispensés hier jeudi de séance au Parlement. Sur de larges banderoles, on pouvait lire des slogans tels que: « La RDC est de retour sur la scène internationale« , « Félicitation pour le succès diplomatique » ou « Le peuple vous accompagne ».

Ce n’est pas tout. « Nous avons retrouvé la fierté du Congo dans le concert des Nations », ou encore « Il est révolu le temps où les leaders mondiaux parlaient du Congo sans le Congo », a lancé un député de l’AFDC-A de Modeste Bahati visible dans tous les carrefours de la capitale.

En sa qualité de président de la RDC et président en exercice de l’Union africaine, le Président Félix Tshisekedi a, durant le sommet du G20 à Rome , fait la Une dudit sommet par son plaidoyer franc, direct et courtois pour faire entendre la voix de l’Afrique », selon une dépêche de la presse présidentielle. Et, affirme la même source, les retombées ont été quasi immédiates de par les résolutions de ce sommet en faveur du Continent noir.

Partout où le Président Félix Tshisekedi a été, il a porté haut et fort la voix de l’Afrique et de la RDC en particulier.  En effet, Le Congo – Kinshasa et l’Etat d’Israël ont confirmé la nouvelle dimension donnée à leurs relations bilatérales.

« Ce sont désormais deux pays alliés et unis par un même destin pour œuvrer à la Paix, la Prospérité et la Justice dans le monde », a affirmé un expert en relations internationales.

Les deux pays ont signé des accords bilatéraux dans 4 secteurs essentiels : l’agriculture,  la sécurité,  les infrastructures et le numérique.

La RDC veut s’inspirer d’Israël,  véritable startup nation basée sur une administration digitale, pour développer son intégration et l’efficacité de son administration publique.

Sur le plan sécuritaire,  l’expérience d’Israël en matière de lutte anti-terroriste va inspirer la RDC aujourd’hui victime des attaques des milices ADF, groupe islamiste affilié à Daech. Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter