L’Unicef exhorte Kinshasa à accroître les investissements adaptés au changement climatique

* Par ailleurs, des enfants congolais plaident pour le reboisement après abattage.

Le monde a célébré le samedi 20  novembre, la journée de l’enfance. Occasion de célébrer le 32ème anniversaire de l’adoption de la Convention relative  aux droits de l’enfant. A Kinshasa, le ministère du Genre, Famille et Enfant en partenariat avec l’UNICEF, a organisé une cérémonie, au terrain de l’Académie des beaux-arts sous le thème :  » Je suis adolescent, je m’engage et j’agis avec ma communication pour préserver l’environnement de la RDC« .

 A cette  occasion, Ketshia Panu a, au nom des enfants congolais, fais le  plaidoyer  pour la replantation des arbres après chaque abattage. Aussi, a-t-elle  souligné que  les pays pollueurs doivent, désormais, payer chaque espace pollué. Selon elle, les enfants sont de plus en plus vulnérables face au changement climatique.

Pour sa part, le représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder a déclaré que le changement climatique et la dégradation de l’environnement menacent directement la capacité des enfants à survivre, grandir et s’épanouir. Selon lui,   la Journée mondiale de l’Enfance est un moment important pour promouvoir le respect et les droits des enfants, et  aussi, pour transformer cet événement en actes concrets. « Nous devons agir ensemble et de manière concertée pour bâtir un monde meilleur pour tous les enfants », a-t-il rappelé.

On rappelle que dans le cadre de sa mission, l’UNICEF appuie le Gouvernement de la RDC pour assurer un environnement sûr et propre à chaque enfant, avec un accès faceile à l’eau potable et à des toilettes hygiéniques digne de ce nom.

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Enfance, l’UNICEF lance un nouvel appel à ses partenaires afin d’investir dans l’avenir de la RDC pour donner à chaque enfant la possibilité de réaliser pleinement son potentiel. Et, particulièrement, sous la thématique de cette journée liée aux enjeux climatiques, l’UNICEF exhorte le Gouvernement et l’ensemble des acteurs concernés à notamment accroître les investissements en faveur de l’adaptation aux changements climatiques et de la résilience des services essentiels pour les plus jeunes et d’éduquer les enfants au climat et à l’écocitoyenneté, pour leur donner les moyens de se préparer et de s’adapter aux effets des changements climatiques.

Pour terminer, Edouard Beigbeder a  réitéré l’engagement de son organisation à continuer à accompagner le Gouvernement dans les limites de son mandat, et de ses ressources, pour assurer les droits de chaque enfant en RDC.

Lancement de la quinzaine des droits de l’enfant

Au nom de la ministre du GFE, la ministre Antoinette Kipulu a lancé la quinzaine du droits des enfants.  La clôture va intervenir  le 04 décembre prochain. Les enfants vont procéder au plantage des arbres sur des sites qui seront choisis par le ministère de l’Environnement.

A la fin de la cérémonie, les invités ont découvert  les œuvres artistiques des jeunes élèves de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, ainsi qu’une exposition photographique qui met en lumière l’engagement des Enfants Reporters sur les thématiques liées au climat et à la protection de l’environnement. Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort