L’Onu-Femmes et la Ceni préconisent la promotion du genre dans le processus électoral

La promotion du genre dans le processus électoral a été au menu des échanges, hier mardi 9 novembre, entre la représentante-résidant de l’Onu Femmes en République démocratique du Congo, Awa Ndiaye Seck, et le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi. Les deux responsables de ces organisations ont préconisé, en plus de la promotion du genre, le renforcement de la collaboration en perspective de futures élections.

Selon une dépêche de la Ceni, Mme Awa Ndiaye Seck a fait part à son hôte des avancées réalisées dans le cadre de la collaboration entre l’organe des Nations unies mis en place en 2010 et l’institution qu’il a la charge de diriger. 

Le président de la Ceni et son hôte ont également échangé sur les mécanismes de renforcement du partenariat existant entre les deux institutions, dans la perspective des échéances futures. « Nous avons évoqué des points essentiels de nos rapports qui doivent aller dans le sens de la consolidation avec un accent particulier sur le domaine spécifique lié à la promotion du genre au niveau du processus électoral« , a indiqué  Awa Ndiaye Seck.  Elle s’est réjoui que le président de la Ceni accueille avec enthousiasme l’appui apporté pour l’élaboration des stratégies au plan opérationnel.

« Nous avons été enchantée par son optique en rapport avec la question centrale (Genre). Son intervention était teintée de pragmatisme, assortie d’une ouverture d’esprit qui nous a donné des assurances quant au développement de notre collaboration. Avec son avènement aux commandes de la Ceni, nous pensons pouvoir poursuivre nos contacts pour l’évaluation, au bout du compte, des résultats« , a-t-elle ajouté.

On rappelle que Onu-Femmes est une agence des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.  Elle a été créée dans le but de promouvoir la parité et l’autonomisation des femmes dans le monde. Parmi les missions de cette entité qui a commencé ses activités en janvier 2011, figurent l’information, le conseil voire l’assistance technique concernant l’égalité des sexes, l’autonomisation, les droits des femmes, ainsi que la « transversalisation de la problématique hommes-femmes« , en s’appuyant sur le « principe de l’universalité « .  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter