Les ADF tuent 38 personnes à Beni et 6 à Kampala !

*L’AZADHO exige la fin de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

Mardi dernier, le groupement Mbueshe dans le Territoire de Beni au Nord-Kivu a connu un carnage des islamistes ougandais des ADF qui ont tué 38 personnes, et en kidnappant plusieurs autres en plein état de siège. Comme d’ordinaire, ces extrémistes ont aussi incendié les maisons de commerce et quelques habitations. L’information est livrée par l’ONG américaine HRW «Human right watch »  et le GEC « Groupe d’étude pour le Congo » affilié à l’Université de New York, à travers leur instrument de communication « Baromètre security du Kivu ».

Celui-ci, installé dans le Nord-Kivu est outillé pour documenter toute violation des droits de l’homme commis dans la région de l’ancien Kivu. Choqué, le représentant de l’ONGD AZADHO à Beni qui avance, lui, le chiffre de 40 personnes tuées par les ADF rien que dans ce groupement de Mbueshe, Beni-Territoire, ne voit plus de raison valable de poursuivre avec l’état de siège qui n’a pas donné de résultat escompté en dépit d’importantes ressources financières qu’il a englouties dans les deux provinces.

Par conséquent, il demande au Président de la République qui l’a décrété d’y mettre y terme en écoutant la voix des populations qui continuent à être martyrisées par des attaques des groupes armés comme celle d’avant-hier à Mbueshe non loin de là par les ADF. Il y a aussi ceux des habitants des localités attaquées qui quittent massivement leurs milieux de vie en abandonnant leurs moyens de subsistance pour aller se réfugier dans des contrées lointaines sans aucune assistance humanitaire de l’Etat, mais plutôt pris en charge par les familles d’accueil qui, eux-mêmes, tirent déjà le diable par la queue.

L’AZADHO/Beni dit que cette situation sécuritaire est plus préoccupante en Ituri où il a recensé plus de morts des attaques des ADF et aussi des groupes armés locaux comme la CODECO « Coopérative de développement du Congo » du chef de guerre Justin Ngujolo et ses nombreuses factions. Tout cela, toujours curieusement pendant la période d’état de  siège.

 Mais les islamistes ougandais des ADF n’ont pas frappé qu’à Beni en RDC. Cette fois-ci, ils ont aussi endeuillé pour la première fois la ville de Kampala, capitale de l’Ouganda pourtant mieux sécurisée que l’Est de la RDC.

C’est mardi dernier que ceux que Kampala a présentés comme des combattants ADF qui sont affilés à l’EI « Etat islamique » ont attaqué trois sites le Parlement ougandais, le Commissariat général de la Police et au bord d’une route pour totaliser six morts et une quarantaine de blessés hospitalisés. Cependant ces présumés combattants ADF ont utilisé sur le territoire ougandais un mode opératoire différent de celui qu’ils pratiquent en RDC en recourant aux kamikazes qui font sauter leurs ceintures d’explosifs cachées dans la hanche.  C’est comme cela qu’ils se sont tués par ces explosifs. Ça, c’est vraiment de l’EI. Du reste, hier sur son site officiel, l’EI a revendiqué ces trois attaques dans la ville de Kampala sans évoquer les ADF. Ce qui laisse penser que ce sont d’autres djihadistes de l’EI qui ont opéré à Kampala et non les islamistes ADF comme essaie de le faire croire le gouvernement ougandais.

EI semble avoir déclaré la guerre à l’Ouganda de Kaguta Museveni qui ne sait à quel saint se vouer lui, qui, jusqu’hier se tapait encore la poitrine sur la force de frappe de son armée, les UDPSF qu’il menaçait d’envoyer en RDC pour aller neutraliser ces ADF dans leur bastion du septentrion du Nord-Kivu dans la région de Beni. Aujourd’hui, il a à faire pas aux simples ADF, mais à l’EI qui va insécuriser tout son territoire et le rendre vulnérable.

On voit comment ils ont mené les trois attaques de Kampala. Les observateurs peuvent se poser la question de savoir pourquoi l’EI n’a pas revendiqué les 38 morts des islamistes ADF à Beni-Territoire. C’est ce que ce massacre des dépouilles découpées à la machette n’est pas le fait de l’EI mais plutôt des ADF eux-mêmes si certaines sources parlent de leur affiliation à cette organisation terroriste. En plus, leur modus operandi n’est pas celui de l’EI avec des ceintures d’explosifs. KANDOLO M.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort