L’Eglise Pierre angulaire exhorte les chrétiens à recourir au principe divin

Face aux vicissitudes de la vie, aux angoisses et aux limites humaines, l’Eglise Pierre angulaire exhorte la communauté chrétienne en général et ses fidèles en particulier, à recourir au principe divin.  Rédempteur qui ne souffre d’aucune insuffisance et d’aucun regret, le seul vrai consolateur des âmes et qui n’exige ni ressources ni sacrifices. Ce message a été diffusé le dimanche 14 novembre par la radio Héritage émettant de Kinshasa sur 99.7 FM.

«Au-delà de nos limites, il y a un rédempteur», tel était le sous-thème de ce deuxième dimanche du mois de novembre. 

Cette exhortation a été inspirée de la situation d’une femme atteinte de flux de sang depuis douze ans, qui,  après avoir dépensé tout ce qu’elle possédait en consultant nombre de médecins, n’avait cependant pas  trouvé la guérison. Elle n’a dû son salut qu’après avoir touché la tunique de Jésus-Christ, le Rédempteur. 

«Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins. Elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant. Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement. Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie. Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal», racontent les versets 25, 26, 27, 28 et 29.

L’évangéliste Elie Shimba,  prédicateur du jour, a justifié le choix normal de cette femme en tant qu’humain de consulter le médecin pour obtenir la guérison. La vie humaine de tous les jours étant liée à des besoins vitaux. 

 accepter jésus dans son cœur

Aussi, a-t-il invité les chrétiens à utiliser le principe divin après avoir recouru au principe humain. En effet, le principe divin n’exige ni ressources ni dépenses ni sacrifices de ce monde. 

L’idéal est d’accepter Jésus dans son cœur. Car il est le rédempteur qui n’a ni commencement, ni fin. Il sait consoler les âmes.

«La parole d’aujourd’hui ne concerne pas toutes les personnes mais une personne. C’est le moment opportun pour la guérison de sa maladie, son travail, sa stérilité, ses tourments dans un sens comme dans un autre», a-t-il indiqué.

Les fidèles de l’Eglise Pierre angulaire ont été exhortés à privilégier l’entendement, l’écoute de la parole de Dieu. Ce, à l’image de cette femme qui a écouté le Messie. Au-delà de ses limites, elle s’était  dit dans son cœur que «J’irai vers cet Homme». 

Le Christ a ressuscité Lazare, guéri le paralytique, donné la vue aux aveugles, multiplié les pains etc… Il y a donc de l’espérance pour ceux qui croient en Dieu. 

Le prédicateur  a peint Jésus-Christ, comme un Etre qui ne déçoit pas. Quand il agit, l’on oublie les difficultés, c’est le secours par excellence dans la détresse. L’action divine a un ascendant sur la sagesse des médecins, les difficultés du monde. C’est le cas d’Abraham qui était stupéfiait: « Naitrait-il un enfant chez un homme de 100 ans et une femme de 90 ans? », Genèse 17,17.

LA FOI ET LA PERSÉVÉRANCE, DEUX MAÎTRES MOTS FACE AUX MAUX

Lorsque le Rédempteur se lève, il confond la sagesse des hommes. Dieu n’est pas un homme pour mentir, un fils de l’homme pour le comparer à quelqu’un. Il change le temps, les circonstances, rend tout possible, détient un nom souverainement au-dessus de tout nom. Le rédempteur vient à la rescousse. 

Si humainement, il n’y a pas d’issue, divinement, c’est possible. Cette femme qui était terrassée par le flux de sang, a fait de son mieux pour se frayer un chemin dans la foule, contourné la ceinture des disciples jusqu’à toucher la tunique de Jésus. Deux choses à avoir: la foi et la persévérance. 

Quand la grâce arrive, elle accepte l’impur pour qu’elle soit pure parce qu’il y a un sauveur. Quelle que soit la multitude de péchés, il y a la guérison. Lévitique 15,25. «La femme qui aura un flux de sang pendant plusieurs jours hors de ses époques régulières, ou dont le flux durera plus qu’à l’ordinaire, sera impure tout le temps de son flux, comme au temps de son indisposition menstruelle».

Le thème de ce mois de novembre à l’Eglise Pierre Angulaire, membre de la 8ème Communauté des Eglises de Pentecôte de l’Afrique centrale (CEPAC) est :» Mon rédempteur est vivant et se lèvera le dernier»,  tiré de Job 19, 25. Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort