Le Roi et la famille (suite)

Le roi affermit son royaume par la justice (Proverbes 29.4). Connais-tu les lois du Ciel ? Les règles-tu sur la terre pour les appliquer ? (Job 38.33)

Honore ton père et ta mère afin que tu vives longtemps et que tu sois heureux. Deutéronome 5.16

Le monde entier a suivi avec joie l’histoire de ce jeune Libérien qui a ramassé un sac contenant 50.000 dollars. Il l’a restitué à son propriétaire. Au-delà de tous les cadeaux reçus et la réception accordée par le Président Weah, c’est la motivation de son acte qui est surprenante et interpellatrice. Sa famille ne lui a jamais appris à voler ni à s’accaparer de ce qui ne lui appartient pas.

En France, à Mulhouse, nous avons rencontré un bandit repenti, un lieutenant de Jean Mesrine, l’ennemi public numéro 1 qui a terrorisé le pays dans les années 1980. Ses parents l’avaient jeté dans une poubelle.

Après un bref entretien, nous lui avons démontré qu’il n’était pas le bandit qu’il pensait être. Mais qu’il cherchait à se valoriser dans la société. Il s’est mis à pleurer et il a reconnu que c’était la première fois qu’on le lui dise et que c’était vrai. Sur le champ, tout son comportement a changé.

Nous comprenons, dès lors, l’importance de la famille dans le comportement d’une personne.

LA FAMILLE EST LA PREMIERE LIGNE DE DEFENSE :

 L’EDUCATION. Les parents doivent passer plus de temps avec leurs enfants pour leur inculquer les vertus, la discipline, dans tous les domaines de la vie et pour proposer des modèles concrets et quotidiens d’application de ces principes.

Le mal existera toujours. Il n’est pas question de mettre les enfants dans un univers aseptisé. Ils confronteront toujours le mal, mais ils doivent avoir déjà un cadre de discussion dans la famille sur les avantages et les conséquences de certaines décisions.

Les gouvernements, le monde économique et les communautés religieuses devraient appuyer cet engagement des parents. En effet, certaines dispositions politiques, religieuses, économiques vont à l’encontre de cette volonté et mission parentale. Dans certains pays, il n’est pas permis aux parents de corriger leurs enfants.

LA FAMILLE DOIT POUVOIR GENERER DES RESSOURCES.

La famille est la première ligne de protection contre la pauvreté et la ruine économique. C’est la famille qui doit prendre soin des parents, des personnes démunies de la famille ou autour d’eux, et non le gouvernement. Les budgets des sécurités sociales ont explosés, car les gouvernements ont décidé de s’en charger.

LA JUSTICE

C’est dans la famille que les droits et les devoirs devraient s’appliquer. Les parents sont responsables des actions de leurs enfants. Ils doivent apprendre aux enfants d’aimer leurs prochains. Mardochée qui a élevé Esther, n’a pas cherché seulement le bonheur de son peuple, les Juifs. Mais, il a pensé aussi au pays hôte. Il a protégé la vie du roi contre un complot.

 Jésus dit que la loi se résume à « Aime ton Dieu et aime ton prochain« . La connaissance des lois MITSVAH et la pratique de la justice (TSEDAKAH) sont le socle d’un développement harmonieux.

L’AMOUR

Dans sa définition, l’amour veut dire la présence de justice et de ressources, intégrité et vérité.

La déchéance dans nos sociétés est que plusieurs ont grandi dans la sentimentalité et non dans l’amour. L’égoïsme est ancré dans le cœur de chacun et cela déstabilise toute la structure sociétale.

Ce manque d’amour se reflète dans la gestion des communautés religieuses, professionnelles et politiques. Pouvons-nous encore trouver de l’intégrité et de la vérité dans toutes ses différentes structures ? De la justice et des ressources?

C’est dans la famille qu’on acquiert l’esprit de partage, de compassion, de charité, d’intégrité. Ev. Colin NZOLANTIMA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter