La Turquie placera la Révolution du Développement Vert au centre de toutes ses activités

Inspirée par la culture ancienne, la Turquie a placé la  » révolution du développement vert  » au centre de tout son travail et a exprimé sa détermination à jouer un rôle de premier plan et actif dans la résolution de la crise climatique.

Le président Recep Tayyip Erdogan a écrit une préface au livre « La révolution du développement vert de la Turquie » préparé par l’Office de communication.

Selon Erdogan, avec la révolution industrielle, la perception par la civilisation occidentale de la nature comme une marchandise qui doit être dominée, laisse aujourd’hui le monde seul face aux catastrophes environnementales. Cette perception qui ne respecte pas l’air, l’eau et la terre, et « dicte de produire plus et de gagner plus « , a fait du monde un endroit invivable.

Déclarant que les catastrophes naturelles vécues ces dernières années ont montré que les pays qui ignorent les principes de développement vert ont nui à l’ensemble de l’humanité ainsi qu’à eux-mêmes, Erdogan a souligné la nécessité d’une nouvelle feuille de route qui met l’environnement au centre et valorise l’environnement plutôt que le gain économique.

 » En tant que membres d’une civilisation qui dit ‘Plantez le jeune arbre dans la terre même si vous savez que l’apocalypse éclatera demain’, la protection de la nature est l’une des principales priorités de notre pays.  » Rappelant que la Turquie s’est engagée à faire de 2053  » la date à laquelle elle réduira ses émissions à zéro net  » dans le processus d’harmonisation avec l’Accord de Paris, le président Erdogan a affirmé que des mesures sérieuses seront prises dans cet objectif, ce qui signifie neutraliser les gaz à effet de serre provenant des combustibles fossiles, avec les océans et les espaces verts qui les engloutissent et les détruisent.

Il a indiqué que la conception par la Turquie de sa première automobile nationale électrique, ses percées dans les technologies renouvelables, les incitations pour les bâtiments et les villes intelligents, sont des exemples de choix dans cette direction.

 » Le changement climatique montre à quel point notre pays a raison dans ses objections aux injustices du système de gestion mondial. Il est important que la lutte contre la crise climatique, qui est le problème commun de toute l’humanité, soit menée sur la base d’une coopération et d’une solidarité mondiales. Les pays développés, qui ont aggravé le changement climatique avec les politiques économiques qu’ils ont mises en œuvre jusqu’à présent, ont plus d’obligations dans ce processus. Sinon, il est inévitable que de nouvelles injustices se produisent. En tant que Turquie, nous soutenons sincèrement la lutte contre le changement climatique, bien que notre responsabilité historique soit presque négligeable. Nous pensons que l’humanité est désormais à la croisée des chemins dans la lutte contre la crise climatique. Agir avec une compréhension qui respecte les droits sur l’environnement de nos propres enfants et de tous les êtres vivant dans le monde est devenu une obligation plutôt qu’une nécessité pour l’humanité. Inspirée par sa culture ancienne, la Turquie est déterminée à jouer un rôle de premier plan et actif dans la solution de la crise climatique en plaçant la Révolution verte du développement au centre de toutes ses activités  » a conclu Erdogan.                        AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort