La nouvelle ambassadrice de la RDC en France entend réconcilier les musiciens congolais avec les « combattants »

* Le speaker de la Chambre haute s’est, par ailleurs, entretenu avec notamment l’ambassadeur du Congo-Brazza venu lui faire ses adieux.

Isabelle Tshombe est l’ambassadrice de la RDC en France, nouvellement nommée. Avant de se rendre à son poste au pays d’Emmanuel Macron, la diplomate congolaise a tenu à recevoir les sages conseils du président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo. Au cours d’une audience que lui a accordée le speaker de la chambre haute du Parlement hier mardi 9 novembre, elle a affirmé s’être donné, entre autres mission  de réconcilier les musiciens congolaises avec « les combattants« , ces Congolais de la diaspora européenne qui ne veulent pas de  productions de leurs compatriotes en Europe.

Pour Ia désormais cheffe de la mission diplomatique congolaise en France, la détérioration des relations entre certains Congolais vivant précisément en France, et en Belgique et les musiciens congolais ont assez freiné la promotion de la musique congolaise sur la scène internationale, en ce qu’elle a empêché les productions de plusieurs stars de la chanson congolaise sur l’espace Schengen.

« Je parle d’un travail de réconciliation  entre certains congolais de la diaspora et les musiciens. On ne peut pas faire de l’amalgame. La majorité des Congolais apprécie les musiciens congolais. Mais il y a un certain nombre qui font enormement de bruits et empêchent nos musiciens, nos ambassadeurs culturels de se produire à l’étranger. Dans ce travail de réconciliation, il y a un dialogue  qui doit s’amorcer avec la diaspora et je pense que nous allons pouvoir faire de notre mieux pour œuvrer dans le sens de rétablir ce dialogue et que nos artistes puissent se produire à l’extérieur et particulièrement en France« , a-t-elle déclaré au sortir de l’audience.

Dans un autre registre, le président du Sénat Modeste Bahati a aussi eu plusieurs audiences qui rentrent dans le cadre du développement de la RDC au cours de la journée d’hier. Fin mandat, l’ambassadeur du Congo Brazzaville en RDC Yandoma est venu lui faire ses adieux. Les deux personnalités ont saisi cette occasion pour parler des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le diplomate Brazzavillois a affirmé avoir laissé les rapports entre les deux pays au beau fixe. Il a encouragé le président de la chambre haute du Parlement  à travailler dans le sens de veiller au maintien de bonnes relations diplomatiques au niveau parlementaire entre ces deux Etats dont les capitales sont les plus rapprochées du monde.

« Nous avons échangé sur l’état de nos relations bilatérales. Dans le cadre de la diplomatie parlementaire, nos deux pays sont très liés. J’ai été impressionné par l’analyse sage de l’honorable président du Sénat sur l’état des relations diplomatiques entre la RDC et la République du Congo. Je voulais justement remercier toutes les institutions du pays qui m’ont soutenu pendant tout ce mandat« , a-t-il indiqué.

Le président du Sénat a bouclé sa journée avec une audience accordée à la commission mixte Défense et Sécurité Assemblée nationale – Sénat. Ces parlementaires sont venus lui rendre compte des échanges qu’ils ont dernièrement eus avec la délégation des parlementaires belges conduite par le ministre d’Etat André Flahaut.

A les en croire, ces échanges ont tourné autour de la reprise de partenariat en matière de défense entre la RDC et la Belgique. Ils ont parlé de la nécessité pour le gouvernement congolais de conclure un partenariat digne de renforcer la capacité de l’armée congolaise. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort