La diplomatie russe avertit Washington contre la livraison d’armes à Kiev

Washington exprimant son soutien « inébranlable » à Kiev en recevant le chef de sa diplomatie, l’ambassadeur russe met en garde contre les ventes d’armes à l’Ukraine alors que le conflit dans le Donbass perdure.

À l’issue d’une rencontre entre le chef du Département d’État américain Antony Blinken et le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba, l’ambassadeur de Russie aux États-Unis Anatoly Antonov a déclaré aux journalistes que les plans de Washington visant à armer Kiev ne contribuaient pas à diminuer les tensions dans le Donbass.

Les éventuelles livraisons d’armes au « régime de Kiev » ne feront qu’entraver la situation au sud-est de l’Ukraine. « Nous considérons qu’une nouvelle chance a été ratée d’obliger Kiev à arrêter la guerre« , a indiqué le diplomate, cité sur la page Facebook de l’ambassade.

M. Kouleba et d’autres membres de sa délégation ont visité la capitale américaine le 10 novembre. Les deux parties y ont signé une nouvelle charte de partenariat stratégique. Antony Blinken a également promis de continuer d’accorder une aide militaire à Kiev, y compris avec des armes létales.

Pour Anatoly Antonov, ce document est un « assortiment de slogans nuisibles« .

« Il est évident qu’il s’agit d’aggraver la situation et non pas d’apaiser les tensions. En outre, presque chaque ligne est géopolitiquement chargée contre la Russie« , a-t-il ajouté. Et de souligner que toute ambition de voir Kiev au sein de l’Otan était inacceptable.

Kiev se réjouit de ce soutien

Après la rencontre de mercredi, M. Blinken a réitéré à son homologue le soutien « inébranlable » des États-Unis à « la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale » de l’Ukraine. Dmytro Kouleba a salué cela car « la meilleure manière d’avoir une dissuasion face à l’agressivité de la Russie » est selon lui « de démontrer clairement au Kremlin que l’Ukraine est forte, mais aussi qu’elle a des alliés forts« .

Par ailleurs, l’armée ukrainienne avait démenti début novembre tout mouvement russe inhabituel à proximité de ses frontières, en expliquant que ceux signalés étaient des « déplacements de troupes après des exercices« . Kiev avait estimé que la diffusion d’informations sur un prétendu renforcement de l’armée russe pourrait être une opération « psychologique » anti-ukrainienne.

Commentant le fait que Kiev a eu recours à des drones de combat turcs, Dmytro Kouleba a déclaré que l’Ukraine en avait acheté à Ankara pour « contenir » la Russie et protéger son territoire. Or, les drones ne peuvent être utilisés que par la mission d’observation de l’OSCE conformément aux accords de Minsk, a rappelé la porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, Andrea Sasse.

Le conflit

Les autorités ukrainiennes ont entamé une opération militaire contre les républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk en avril 2014. Celles-ci ont annoncé leur indépendance après le coup d’État perpétré à Kiev en février de cette même année. D’après l’Onu, le conflit a déjà fait près de 13.000 victimes.

Le Groupe de contact tripartite pour le règlement pacifique du conflit dans le Donbass a adopté depuis 2014 trois documents réglementant les actions de désescalade, mais les échanges de tirs continuent malgré le cessez-le-feu.

https://fr.sputniknews.com/20211111/la-diplomatie-russe-avertit-washington-contre-la-livraison-darmes-a-kiev-1052557824.html

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort