La Belgique disposée à continuer son appui à la RDC

La Belgique dit être disposée à continuer son appuie à la RDC, en ce qui concerne l’amélioration des droits des femmes et des jeunes.

 » Le futur des jeunes et des femmes est très important. C’est dans ce cadre que nous comptons non seulement soutenir les projets qui existent déjà mais nous allons en créer d’autres basés uniquement pour le bien être de cette catégorie de la population  » a déclaré la ministre belge de la Coopération au développement et de la Politique des grandes villes, Meryame Kitir, à l’issue de sa visite à l’hôpital St Joseph de Limete, hier mercredi 24 novembre.

Meryame Kitir, dont la mission est centrée sur les droits des femmes, l’égalité de Genre et la violence basée sur le Genre, a effectué cette visiste  afin de s’enquérir de la situation au sein de cet établissement  hospitalier qui bénéficie d’un appui financier et matériel de l’Agence belge de développement (ENABEL).

 » Je suis satisfaite  de la qualité des soins non seulement physiques mais aussi psychologiques administrés aux victimes des violences sexuelles dans cet hôpital. Car, c’est une approche globale. Ça veut dire qu’il n’y a pas que le service des soins physiques mais aussi la prise en charge des soins psychologiques et juridiques. Et c’est très important. Au cours de mes échanges, j’ai eu la possibilité de parler avec quelques femmes et des jeunes filles. J’ai entendu dire qu’il y a une fillette de 13 ans qui a un bébé de 5 mois, je n’ose imaginer l’impact de cette situation dans sa vie. Les femmes ont expliqué, combien c’est important d’être soutenues parce que souvent seules, du fait que les familles ou les amis ne comprennent pas la situation  » a expliqué la Ministre.

C’est dans ce cadre que la Belgique prévoit d’intensifier sa collaboration avec la RDC en matière de droits des jeunes et des femmes.

« Le but principal de cette mission, c’est de lutter contre les violences faites aux femmes. Il y a déjà des projets qui existent, et nous allons voir comment dans la mesure du possible, soutenir ces projets. Cependant, nous allons avoir une autre approche pour les nouveaux projets qui seront portés sur le futur des jeunes et des femmes  » a précisé la ministre belge de la Coopération au développement.

Pour sa part, le médecin-directeur de l’hôpital St Joseph, François-Pantaléon Kajingulu, a salué la visite de la ministre Meryame Kitir.

« Cette visite, est encourageante dans la mesure où elle signifie d’abord que ce que nous faisons a un écho favorable auprès des partenaires et d’autres partenaires qui nous suivent de près. Mais aussi la reconnaissance du travail qu’on est en train de réaliser. Cette visite signifie que nos différents cris de détresse ont été entendus. Les cris de détresse des malades, de la population et de ceux qui passent par l’hôpital St Joseph. Cette visite nous réjouit dans la mesure où beaucoup de nos soucis ont été entendus, compris et des promesses ont été faites« , s’est-t-il réjoui.

En effet, Enabel intervient dans l’amélioration de la prise en charge des malades Covid-19. Mais aussi  la formation du personnel de santé et la dotation de St Joseph en matériel médical, entre autres, les appareils d’imagerie, les lits, les automates et les médicaments.

Pas que. L’Agence belge de développement, à travers son programme de lutte contre les violences sexuelles (PLVS), a pris en charge 4.319 victimes et plus de 5000 autres accompagnées psychologiquement dans les provinces de Sud-Ubangi, de la Tshopo et du Kwilu. En outre, 1.978 actions en justice contre les bourreaux ont été entreprises et 178 agents médicaux formés à la prise en charge.

Notons que la visite de Meryame Kitir intervient pendant la campagne des  » 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre « , qui a lieu chaque année, entre le 25 novembre et le 10 Décembre. Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter