Isangi : 500 hectares de champs inondés, le risque de famine pointe

Plus de 500 hectares de champs sont perdus à cause des inondations qui perdurent dans le territoire d’Isangi, dans la province de la Tshopo.

Selon le propriétaire d’une plantation des cacaoyers, André Kangaela Kutwaiti, qui a livré mardi 2 novembre cette information à Radio Okapi, cette situation va provoquer une famine puisque toutes les cultures sont détruites par les eaux :

 » Nous avons perdu plus de 500 hectares de champs, de manioc, maïs, niébé, igname, arachide…qui sont sous les eaux à la suite des pluies diluviennes et des inondations qui perdurent. Vous prenez à partir de Yelenge, vous traversez la rivière Lindi, en partance vers Isangi au centre du territoire, nous nous sommes entre Yawenda et le groupement Elongo, nous subissons déjà ce problème, sans compter ce qui se fait ailleurs…Vraiment il y a des champs qui sont sous les eaux. Nous sommes certains que les jours qui suivent, les mois suivants, nous aurons un sérieux problème des produits alimentaires, nous serons en crise d’autant plus que nos productions sont en train de se détruire sous les eaux ». Radiookapi.net

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort