En honorant de sa présence la première conférence nationale des mères

60 ans nous séparent de la première conférence nationale des mères en République populaire démocratique de Corée.

A la réunion, le Président Kim Il Sung a prononcé un discours historique « Les tâches des mères dans l’éducation des enfants« .

Insistant l’importance des tâches et du rôle des mères au niveau de l’éducation et de la formation de la génération montante, il a déclaré : L’éducation familiale constitue la base de l’éducation scolaire et de l’éducation sociale, et elle revêt une immense importance pour la formation de l’homme. C’est aux mères qu’incombe la principale responsabilité de l’éducation familiale.

Et de poursuivre : La mère est la première éducatrice de l’enfant. Elle enseigne à ses enfants tout ce qui leur est nécessaire : elle leur apprend à marcher, à parler, à s’habiller, à manger, etc. On n’oublie jamais durant sa vie ce qu’on a appris de sa mère dans son enfance. Les paroles et les exemples de nos mères restent gravés le plus longtemps dans nos mémoires. Depuis des temps immémoriaux, les grands hommes avaient toujours bénéficié, dès leur plus jeune âge, d’une bonne éducation de la mère. Pour éduquer comme il faut ses enfants, la mère doit être elle-même excellente communiste.

Ce jour-là, le Président a passé son temps précieux à éclaircir divers problèmes posés par une judicieuse éducation des enfants.

En RPDC, la date (16 novembre) où le Président avait prononcé ce discours lors de ladite conférence nationale des mères a été définie comme une journée des mères, et chaque année, on la célèbre de façon significative.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter