Denis Kadima et JM Châtaigner évaluent l’apport de l’UE dans le processus électoral en RDC

L’évaluation du processus électoral en cours en République démocratique du Congo a été au cœur d’un entretien d’une heure, hier mercredi 17 novembre, à Kinshasa, entre le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Denis Kadima Kazadi, et l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en RDC, Jean-Marc Châtaigner.

Les deux personnalités ont profité de cette occasion pour resserrer les liens entre la Centrale électorale et l’Union européenne, un des partenaires stratégiques de développement de la RDC. Jean-Marc Châtaigner était accompagné de Guillaume Chartrain (premier conseiller en charge des affaires politiques) et de Xavier Moroni (en charge des programmes élections).

A l’en croire, cette visite de travail a été utile pour faire le point sur le processus électoral.  « C’est une visite de travail que j’ai eue avec le président pour faire un petit peu le point sur le calendrier électoral qui s’annonce, la préparation des élections de 2023. On a échangé également sur les différents aspects techniques ainsi que sur les apports éventuels de l’Union européenne et de la communauté internationale« , a déclaré le diplomate européen à l’issue de la rencontre.

La RDC doit conformément à la constitution, organiser des élections présidentielles et législatives en 2023.  C’est ce défi que doit relever la nouvelle équipe de la Ceni, malgré des retards accumulés dans les préparatifs. Et l’UE en tant que partenaire de première importance en RDC, veut apporter sa contribution en aidant la Centrale électorale à doter le pays des élections crédibles.

Denis Kadima reçoit depuis la semaine passée des chefs de représentations diplomatiques en RDC dans le cadre de ses premières consultations au sujet de la gestion des élections en RDC.  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort