Bahati Lukwebo réchauffe les liens entre les Parlements congolais et belge

Le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, tient au renforcement des liens de collaboration entre les Parlements congolais et Belge. C’est dans ce cadre qu’il a reçu une mission parlementaire belge hier lundi 1er novembre.

Cette mission a été conduite par le ministre d’Etat belge, André Flahault. Accompagné de deux autres parlementaires belges, ce membre du gouvernement de la Belgique a eu des séances de travail avec les bureaux de deux chambres du Parlement au cours de la journée d’hier. Les échanges ont essentiellement porté sur la collaboration entre les parlementaires de deux pays.

«La symbolique elle est simple. Nous sommes trois parlementaires du Parlement fédéral Belge. Nous entendons par les contacts ici donner le signal que nous voulons effectivement intensifier les rapports entre le Congo et la Belgique en commençant notamment par les rapports entre les Assemblées parlementaires, l’Assemblée nationale et le Sénat ici, et la chambre des représentants et le Sénat en Belgique. Tout système démocratique appuye sa base sur les assemblées parlementaires. Il faut donc voir notre présence comme une volonté d’avancer», a-t-il déclaré.

André Flahault a affirmé que sa délégation ne va pas seulement rencontrer les parlementaires au cours de cette mission en RDC.. Elle tient aussi à rencontrer le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, et les membres du gouvernement Jean Michel Sama Lukonde.

«La mission ne va pas se contenter d’être au niveau du Parlement. Nous voulons également, avec le soutien des presidents des Assemblées, avoir une multitude de contacts avec un grand nombre de ministres, y compris le contact avec le président de la République, pour effectivement évaluer le chemin parcouru depuis sa première visite en Belgique en 2019 et voir dans les domaines où on peut aider à accentuer le partenariat notamment entre les startups et les entrepreneurs dans notre pays», a-t-il déclaré.

A l’en croire, le tête-à-tête avec le président du Sénat a aussi été l’occasion de parler de plusieurs sujets important d’actualité. Ils ont parlé notamment de l’intérieur, de l’insécurité, de la Défense et des relations internationales.

«Nous voulons avoir des dialogues francs, complets avec l’ensemble des interlocuteurs. Ça n’a pas été difficile car il y avait déjà un premier consensus qui a existé sur la volonté de signer un accord. Il faut actualiser car il y a plein de révolutions technologiques qui sont intervenues. L’accord que nous a allons signer porte sur l’expression d’une volonté de respecter le contexte international, les chartes des nations unies, les droits de l’homme, etc.», a-t-il ajouté. 

Il a insisté sur l’attachement que le Parlement de son pays témoigne à la question de travailler ensemble, d’être des vrais partenaires pour s’améliorer les uns des autres. «Nous avons des leçons à apprendre de vous, comme vous avez les leçons à apprendre de nous pour avancer ensemble», a-t-il conclu.

Après échange, le président du sénat a conduit ses hôtes au cabinet de son collègue président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso kodia Mpuanga, où ils ont poursuivi les échanges sur plusieurs sujets. L’occasion faisant le larron, ils ont aussi parlé de l’organisation de la grande foire des entrepreneurs qui s’ouvre ce vendredi à Kinshasa.

A en croire la cellule de communication de la chambre haute du Parlement, cette visite aboutira à la signature d’un protocole d’accord entre deux parlements pour se soutenir mutuellement dans plusieurs domaines.

Elle affirme que ledit accord portera notamment sur l’échange des informations, ainsi que sur le partage des expériences entre les parlements de ces deux pays liés par les liens de l’histoire. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort