Sama Lukonde lance le projet « Kinshasa zéro trou »

Le Premier ministre Sama Lukonde a lancé, hier jeudi 14 octobre, le projet « Kinshasa zéro trou », dans les quatre districts de la capitale congolaise. Ce projet financé par le Trésor public, à hauteur de 32 millions de dollars américains, consiste en la réhabilitation de 99 Km des voiries sur 43 artères.

La cérémonie officielle du lancement du projet « Kinshasa zéro trou » s’est déroulé, au croisement des avenues Université-Victoire, en présence des honorables députés nationaux et provinciaux, du ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro, du Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, du Directeur général de l’Office des voiries et drainage, ainsi que des responsables des entreprises attributaires.


La nature des travaux à réaliser dans le cadre de ce projet concerne la réhabilitation partielle de certaines routes, la réhabilitation des sections, le bétonnage dans certaines sections, le curage des caniveaux, la construction et la réparation des caniveaux, a indiqué le Directeur général de l’Office des voiries et drainage, Victor Ntumba.


Il a laissé entendre que ce projet du gouvernement de la République vient en appui aux autres projets de la ville de Kinshasa, à l’instar de Tshilejelu, ABC et Modern construct. « La première phase du projet va consister à réhabiliter 39 Km, avec 19 artères et la deuxième phase, c’est sera 46,43 Km avec 27 artères. Le ministère des Infrastructures et Travaux publics (ITP) est le maitre d’ouvrage, tandis que l’OVD demeure le maitre d’ouvrage délégué. La direction provinciale de l’OVD figure également parmi les entreprises attributaires », a précisé Victor Ntumba.

Pourquoi ce projet ?


« Ce projet est né du constat que nous avons fait tous des problèmes d’embouteillages dans la ville de Kinshasa. Le gouvernement s’est penché sur cette question et il a été constitué trois ou quatre raisons essentielles à la base des embouteillages : le mauvais comportement des usagers de la route, caractérisée par le non-respect du code de la route ; le mauvais comportement des agents de la police routière et le mauvais état des routes, notamment par la persistance des trous béants et nids-de-poule un peu partout, lesquels paralysent la fluidité de la circulation routière », a expliqué le ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro.

Il a également rassuré que ces travaux commencent directement dans les quatre districts, Funa, Lukunga, Mont Amba et Tshangu et sont destinés à la population. « Vous devez protéger les routes et les caniveaux. Il n’est pas bon de jeter des immondices dans des caniveaux. Ça peut bloquer la circulation des eaux qui risquent de détruire rapidement les routes.

Le gouvernement se bat pour améliorer les conditions de vie de la population, à travers l’amélioration de 43 artères de Kinshasa. Vous devez accompagner cette action menée grâce au financement du Trésor public », a-t-il exhorté.

Un projet en appui à « Kin Bopeto »


Pour sa part, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a salué la continuité de l’accomplissement de la volonté affichée par le premier Ministre pour améliorer la qualité de la voirie de la capitale. Avant d’inviter les Kinois à s’approprier ce cadeau, don du chef de l’Etat et d’en faire bon usage.

Selon lui, ce projet tombe à point nommé et démontre la collaboration clairvoyante existante entre les structures du gouvernement central et celle de l’exécutif provincial de Kinshasa. Car « Kinshasa zéro trou » vient en appui à l’opération « Kin Bopeto », qui vise à faire rayonner la capitale, en offrant un cadre axé sur le mieux-être des kinois.

Dans le cadre de ce projet, a martelé Victor Ntumba, le processus de passations des marchés a été respecté. Le contrôle sera assuré par le BTC (Bureau technique de contrôle » et d’autres structures de contrôle sélectionnées. Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort