Privé de F-35, Ankara admet la possibilité d’acheter des chasseurs russes

Alors que les États-Unis ont exclu la Turquie du programme de fabrication des chasseurs F-35, en la « punissant » pour l’achat de S-400 à la Russie, Ankara montre à Washington qu’il peut toujours acquérir des avions russes.

La Turquie pourrait acheter des chasseurs russes Su-35 et Su-57 si les États-Unis gèlent la vente de F-16 après celle des F-35, a déclaré dimanche le sous-secrétaire d’État pour l’industrie de défense Ismail Demir à la chaîne de télévision Kanal 7.

Si le processus de vente et de modernisation de F-16 par les États-Unis « ne donne pas de résultats, la Turquie n’aura pas d’alternative« , a expliqué M. Demir. « Notre industrie fait tout pour assurer notre sécurité, et s’il y a besoin de quelque chose de supplémentaire, nous pourrons toujours trouver une issue« , a-t-il indiqué.

Le directeur du Service fédéral russe pour la coopération militaro-technique Dmitri Chougaïev a pour sa part indiqué à Sputnik que la Russie était prête à négocier avec la partie turque sur les chasseurs Su-35 et Su-57 si besoin en était.

Une « punition » pour les S-400

Le Président turc avait déclaré le 17 octobre que les États-Unis avaient proposé d’acheter des chasseurs F-16 au lieu des F-35. Ankara avait commandé plus de 100 F-35 fabriqués par Lockheed Martin Corp. avant d’être retiré de ce programme à cause de l’acquisition de systèmes antimissiles russes S-400.

Or, la Turquie « n’aurait pas été contrainte d’acheter » les armes russes si Washington lui avait vendu ses missiles Patriot, a déclaré Recep Tayyip Erdogan au New York Times en justifiant cette décision.

Erdogan fait son jeu

Fin septembre, le leader turc a déclaré à la télévision américaine son intention de conserver les systèmes S-400 et d’en acheter encore davantage.

De son côté, inquiète de cette possible nouvelle acquisition, la commission des Affaires étrangères du Sénat américain a menacé Ankara d’une autre série de mesures de rétorsion en cas de signature d’un deuxième accord avec Moscou.

https://fr.sputniknews.com/20211018/prive-de-f-35-ankara-admet-la-possibilite-dacheter-des-chasseurs-russes-1052202362.html

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort