PPRD: les parlementaires réfléchissent sur le fonctionnement d’un parlement dans un contexte pluraliste et démocratique

Les Parlementaires PPRD et autres Cadres des Partis Politiques Alliés restés fidèles à Joseph Kabila, Président de la république honoraire et Président national du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) viennent d’être outillés sur leurs responsabilités et droits afin de mieux assurer leur mission. Celle de légiférer et de contrôler l’action gouvernementale, surtout dans le contexte socio politique actuel de la RDC. Ce sont là, les orientations données par le Secrétaire Permanent du PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary. C’était à l’ouverture des travaux qu’il a présidés le Jeudi 21 octobre à Kinshasa au nom du Président national du parti.

Les concepts du Thème principal de cette formation d’une journée, axée sur le fonctionnement d’un Parlement dans un contexte pluraliste et démocratique, ont été opérationnalisés par 14 Orateurs, chacun avec un sous-thème, dont celui du Secrétaire Permanent du PPRD qui a planché sur le Contrôle Parlementaire.

« La méconnaissance des méthodes de fonctionnement d’un Parlement moderne, pluraliste et démocratique, la mauvaise foi de certains acteurs politiques ongolais pour une interprétation chaotique de la construction et l’inaccessibilité aux compromis se dressent comme obstacles sur le chemin de la démocratie en RDC« , a souligné le Secrétaire Permanent du PPRD Emmanuel Ramazani Shadary. Les expériences sur diverses questions de gestion parlementaire ont été également comparées. Et cet éclairage a servi, désormais, aux Parlementaires PPRD et Alliés, de bien travailler dans un contexte particulier de crise politique et institutionnelle que traverse la RDC. « Ce genre d’échanges vont se poursuivre« , a rassuré le Secrétaire Permanent du PPRD, afin d’arriver, une fois pour toutes, à des recommandations très attendues.

Parmi les Sous-thèmes développés par les Intervenants, l’on note « l’Histoire politique du Congo: Repères importants du Parlement Congolais » par l’Honorable Thomas Luhaka, les Vacances Parlementaires par le Sénateur Chikez Diemu, « le mandat non impératif de l’élu et la discipline du Parti » avec le Professeur Evariste Boshab. Les Femmes ont également planché sur leur représentativité. Cas de la députée nationale Geneviève Inagosi sur la « Participation de la femme congolaise dans les institutions publiques de la RDC » et sa collègue Louise Mayuma Kasende qui a exposé sur le Parlement congolais et le genre. Le Prof Adolphe Lumanu Mulenda a tablé, quant à lui, sur « le Parlement congolais sous la IIIème République: composition, organisation et Fonctionnement. Le député National Faustin Toengaho s’est attelé sur l’analyse comparative du Parlement de transition à celui de la IIIème République, alors que le Secrétaire général adjoint du PPRD, Lucain Kasongo a parlé de la fonction législative d’un Parlement moderne par la procédure. Le Prof Emile Bongeli sur le travail politique d’un élu dans son fief électoral .La réflexion du député national Me Jean Mbuyu a porté sur la loi sur l’Opposition. Aubin MINAKU a, lui, réfléchit sur les attitudes politiques d’un député PPRD dans une Institution délibérante. A cela s’ajoutent l’intervention du Secrétaire permanent adjoint du PPRD Ferdinand Kambere sur « la Communication politique et celle du Prof Kambila sur la députation basée sur des Valeurs. S’en est suivi un débat enrichissant. Cellcom/PPRD

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort