Modeste Bahati promet de faire bénéficier à Kengo de ses droits d’ancien chef de corps

Léon Kengo Wa Dondo ne bénéficie pas de ses droits comme ancien président du Sénat et ancien premier ministre. C’est ce qui ressort d’un entretien qu’il a eu, le vendredi 22 octobre dernier, avec l’actuel président de la chambre haute du Parlement, Modeste Bahati Lukwebo.

Selon une dépêche de la cellule de communication du Sénat, Bahati Lukwebo a, au terme de cet entretien, promis de s’impliquer personnellement pour qu’une solution rapide soit trouvée à ce dossier. 

Comme on peut le remarquer, c’est le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo qui est allé vers Léon Kengo Wa Dondo. Il lui a rendu visite dans sa résidence, située au bord du fleuve Congo, dans la commune de la Gombe. Les deux personnalités ont échangé sur plusieurs questions d’actualité. 

Selon une dépêche de la cellule de communication du président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo a, avant la fin de l’entretien, révélé à Modeste Bahati Lukwebo qu’il ne bénéficie pas de ses droits comme ancien chef de corps. 

Il a indiqué qu’il ne touche pas ce qui lui revient de droit comme ancien premier ministre et ancien président du Sénat depuis un certain temps.

«Nous avons aussi parlé des problèmes qui particulièrement le (Kengo, ndlr) concerne. Et pour dire vrai, ses droits, qui jusqu’ici ne sont pas payés. Donc, en tant qu’ancien premier ministre, en tant qu’ancien président du Sénat, il a des droits qui sont reconnus par la loi mais qui ne sont pas encore liquidés. C’est pour cette raison que je venais le réconforter pour lui dire que nous nous impliquons pour la solution rapide de ce problème», a déclaré le speaker de la chambre haute du Parlement.

En tant qu’ancien premier ministre et ancien président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo devrait bénéficier de beaucoup d’avantages. Ces avantages sont repris dans l’article 19 de la loi du 26 juillet 2018 portant statut des anciens présidents de la République élus et fixant les avantages à accorder aux anciens chefs de corps constitués.

Au nombre de ces avantages figurent un véhicule renouvelable, des indemnités mensuelles et la prise en charge sanitaire du chef des corps, de son épouse et des personnes mineures à sa charge.

Léon Kengo Wa Dondo n’est pas le seul chef de corps à ne pas bénéficier de ces avantages. Il y a pas longtemps, les informations renseignaient que le président de la République honoraire, Joseph Kabila Kabange, ne touchait pas non plus ce qui lui revient en tant que tel.

Entre-temps, au ministère du Budget, on appelle à l’apaisement. On apprend que le gouvernement s’emploie à mettre de l’ordre dans le fichier de ses dépenses et que bientôt tous les chefs de corps bénéficieront de leurs droits. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort