Me Adrien Iloba : « La décision du TAS n’a pas d’effets rétroactifs, mais Mazembe devrait remettre le trophée à V. Club »

La décision du Tribunal arbitral de sport (TAS), annoncée le vendredi dernier et annulant les trois forfaits infligés à V. Club par la Fédération congolaise de football association (FECOFA) suscite débats dans le monde sportif congolais. Quels en sont les incidences de cette décision sur le plan juridique ? Me Adrien Iloba, juriste, analyste sportif et consultant à la Radio Okapi s’est prêté aux questions du quotidien Forum des As. Interview.

Forum des As : Quelle lecture faites-vous après la décision du TAS?

Me Adrien Iloba : Il y a lieu de dire que la décision du TAS ne me surprend pas. Parce que quand nous avons analysé la situation, nous avions constaté que V. Club avait raison par rapport au dossier lié au joueur Zao Matutala. C’est une décision qui est juste et personne ne peut douter de ça. C’est qu’à même le moment de féliciter le TAS pour la magnanimité avec laquelle Il a eu à rendre le verdict sur le dossier Zao Matutala.

Quel serait le sort de Mazembe qui a été sacré champion après les sanctions contre V. Club?

Présentement, les amis sportifs doivent retenir que la décision du TAS n’a pas d’effets rétroactifs. Ce qui veut dire que V. Club vient d’être confirmé équipe championne de l’édition 2020-2021. Étant donné que les compétitions de la Confédération africaine de football (CAF) ont déjà commencé, V. Club va se contenter de jouer la coupe de la Confédération et Mazembe et Maniema Union vont poursuivre en Ligue des champions africaine. Ce sont des incidences juridiques. Mais toujours est-il que Mazembe devrait remettre le trophée qu’il a célébré à Lubumbashi lors du match de gala contre US Panda B52 de Likasi. Et c’est à la LINAFOOT d’organiser une autre cérémonie de remise de trophée à Kinshasa pour remettre à V. Club son trophée conformément à la décision prise au TAS.

Concrètement, comment ça va se passer entre les différents protagonistes après la décision du TAS?

La FECOFA aura 45 jours. Si elle ne s’exécute pas, c’est tout le football national qui sera sanctionné en commençant par l’équipe nationale jusqu’aux clubs. La FECOFA est avertie et est appelée à bien préparer sa caisse pour débourser le montant exigé par le TAS. La décision de cette instance sportive internationale ne peut qu’avoir des retombées sur le plan financier.

Que risque la FECOFA?

Lorsque vous lisez le verdict du TAS, il y a des sanctions financières qui sont prévues à l’encontre de la FECOFA. V. Club va continuer de jouer la coupe de la CAF. Ce qui veut dire qu’il y a un préjudice que V. Club a subi. Au lieu de jouer la Ligue des champions, V. Club se contente de la coupe de la CAF suite à une mauvaise décision prise par la FECOFA. C’est pourquoi le TAS a estimé que dans l’entre-temps, la FECOFA doit payer à V. Club une somme d’environ 430.000 USD. Il y a lieu maintenant d’évaluer des dommages et intérêts que V. Club a subi.

La somme à verser à V. Club n’est-elle pas  exorbitante?

V. Club a engagé des avocats étranges pour ce dossier et doit leur payer. Et de l’autre côté, il est victime d’un manque à gagner d’autant plus que la Ligue des champions rapporte gros en terme financier. Ce qui veut dire qu’il y aura des indemnisations froidement calculées à payer par la FECOFA. Propos recueillis par Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort