Les Casques bleus chinois sont une force essentielle des opérations de maintien de la paix des Nations unies

« La brigade d’escorte de matériels est attaquée par les ‘combattants’ inconnus. Appel à renfort ! » Une fois que l’équipe de réponse rapide a reçu l’ordre, les membres d’équipe sont arrivés au lieu en urgence à bord d’un hélicoptère mi-171 en blanc avec les lettres « UN » peintes sur lui. Portant un casque bleu, les membres d’équipe sont descendus rapidement et simultanément de l’hélicoptère sur 8 cordes, et ont lancé une contre-attaque vigoureuse contre les combattants armés en coordination avec la brigade d’escorte de matériels. C’est ce qui s’est passé lors de l’exercice multinational de maintien de la paix en combat réel sous le code « destin commun-2021« .

Du 6 au 15 septembre, plus de 1 000 soldats de la Chine, de la Mongolie, du Pakistan et de la Thaïlande ont pris part à l’exercice qui comprenait l’escorte armée, la protection des civils, la réponse aux attaques terroristes et à la violence et d’autres sujets, dans une base d’entraînement de l’armée de terre chinoise. Sur fond de propagation mondiale de la COVID-19, la Chine a organisé un exercice multinational de maintien de la paix en combat réel de façon innovante, ce qui a mis en avant son soutien et sa contribution aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, et a renforcé les échanges, la confiance mutuelle et la coopération pragmatique avec les pays voisins.

La Chine, partie importante et force essentielle des opérations de maintien de la paix des Nations unies, soutient fermement ces opérations, œuvre en faveur du règlement pacifique des différends et défend la paix mondiale et la sécurité et la stabilité régionales. Depuis 1990, où les troupes chinoises ont rejoint officiellement les opérations de maintien de la paix des Nations unies, la Chine est le premier fournisseur de troupes à ces opérations parmi les membres permanents du Conseil de Sécurité et le deuxième contributeur financier des Nations unies et de leurs opérations de maintien de la paix. Les troupes chinoises ont participé à 25 opérations de maintien de la paix des Nations unies en envoyant près de 50 000 personnels de maintien de la paix. 16 officiers et soldats chinois ont sacrifié leur vie précieuse pour la paix. Les troupes chinoises ont mené des échanges et la coopération en matière de maintien de la paix avec plus de 90 pays et une dizaine d’organisations internationales et régionales, afin de renforcer sans cesse sa capacité en la matière.

Lors des opérations de maintien de la paix, les troupes chinoises, tout en créant un environnement sûr et stable pour les pays et régions en conflit, participent activement au travail dans la santé, l’assistance humanitaire, la protection de l’environnement, le bien-être et le développement, ainsi que la reconstruction de la société, afin de fournir plus de services publics à la population locale. Au cours de plus de 30 ans passés, les troupes chinoises ont construit et réparé des routes longues de plus de 17 000 kilomètres et plus de 300 ponts, ont éliminé plus de 18 000 mines terrestres et engins non explosés, et ont transporté plus de 1,2 million de tonnes de matériels sur une distance totale de plus de 13 millions de kilomètres. Elles ont aussi accompli des projets comme le nivellement de terrain, l’entretien des aéroports, la construction des maisons préfabriquées et des fortifications. Les troupes chinoises ont soigné et sauvé plus de 250 000 patients et blessés.

des casques bleus chinois construisent routes, ponts, soignent des malades…

Depuis plus de 30 ans, les officiers et soldats chinois de maintien de la paix ont semé des graines de la paix et de l’espoir dans plus de 20 pays et régions, dont le Cambodge, la République démocratique du Congo, le Libéria, le Soudan, le Liban, Chypre, le Soudan du Sud et le Mali. Au Darfour, situé au bord du désert au Soudan, les personnels chinois de maintien de la paix ont surmonté de nombreuses difficultés et ont creusé 14 puits d’eau dans cette région du monde souffrant d’une grande pénurie d’eau, atténuant largement les difficultés liées à l’accès à l’eau. Dans le village d’enfants à Bukavu de la République démocratique du Congo, des groupes d' »anges blancs » de l’équipe médicale chinoise de maintien de la paix sont venus soigner les enfants malades, leur acheter des fournitures de bureau, des ballons de basket et des objets quotidiens, et leur apprendre à prévenir les maladies. Les enfants les appellent leur « mère chinoise » avec beaucoup d’affection. Au Soudan du Sud, les personnels chinois de maintien de la paix ont surmonté des difficultés causées par la COVID-19 et ont achevé la construction du pont de Sopo en garantissant la haute qualité, établissant une ligne d’approvisionnement alimentaire vitale pour le pays plongée dans une grave crise alimentaire.

En ce moment même, plus de 2 200 officiers et soldats chinois de maintien de la paix sont déployés au siège des Nations unies et dans 7 zones de mission, apportant leur contribution au maintien de la paix dans le monde. La Chine donne un grand appui aux opérations de maintien de la paix des Nations unies depuis longtemps. Les Casques bleus chinois protègent les civils, maintiennent l’ordre public, construisent les infrastructures et améliorent le bien-être de la population, ce qui contribue largement à la paix et au développement mondial, a dit Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations unies.

Depuis 2020, les personnels de maintien de la paix sont confrontés aux risques croissants puisque la COVID-19 s’ajoute aux menaces comme les dossiers brûlants régionaux, les conflits ethniques et le terrorisme. Dans ce contexte, la Chine a œuvré pour que le Conseil de sécurité adopte sa première résolution visant à renforcer la sécurité du personnel des opérations de maintien de la paix et a pris l’initiative de créer un groupe des amis de la sûreté et de la sécurité des soldats de la paix des Nations unies, réalisant des progrès substantiels dans la protection de la sécurité du personnel de maintien de la paix. Par ailleurs, la Chine a fait don de vaccins contre la COVID-19 aux personnels des opérations de maintien de la paix, la zone de mission africaine étant prioritaire dans l’utilisation des vaccins.

La Chine donne son soutien et participe aux opérations de maintien de la paix des Nations unies sous forme innovante et par le biais des canaux élargis. Quel que soit le changement de la conjoncture internationale, les troupes chinoises sont toujours une force de justice en faveur de la paix et du développement dans le monde.

Du Yifei, journaliste au Quotidien du Peuple

des casques bleus chinois construisent routes, ponts, soignent des malades…
Depuis plus de 30 ans, les officiers et soldats chinois de maintien de la paix ont semé des graines de la paix et de l’espoir dans plus de 20 pays et régions, dont le Cambodge, la République démocratique du Congo, le Libéria, le Soudan, le Liban, Chypre, le Soudan du Sud et le Mali. Au Darfour, situé au bord du désert au Soudan, les personnels chinois de maintien de la paix ont surmonté de nombreuses difficultés et ont creusé 14 puits d’eau dans cette région du monde souffrant d’une grande pénurie d’eau, atténuant largement les difficultés liées à l’accès à l’eau. Dans le village d’enfants à Bukavu de la République démocratique du Congo, des groupes d' »anges blancs » de l’équipe médicale chinoise de maintien de la paix sont venus soigner les enfants malades, leur acheter des fournitures de bureau, des ballons de basket et des objets quotidiens, et leur apprendre à prévenir les maladies. Les enfants les appellent leur « mère chinoise » avec beaucoup d’affection. Au Soudan du Sud, les personnels chinois de maintien de la paix ont surmonté des difficultés causées par la COVID-19 et ont achevé la construction du pont de Sopo en garantissant la haute qualité, établissant une ligne d’approvisionnement alimentaire vitale pour le pays plongée dans une grave crise alimentaire.
En ce moment même, plus de 2 200 officiers et soldats chinois de maintien de la paix sont déployés au siège des Nations unies et dans 7 zones de mission, apportant leur contribution au maintien de la paix dans le monde. La Chine donne un grand appui aux opérations de maintien de la paix des Nations unies depuis longtemps. Les Casques bleus chinois protègent les civils, maintiennent l’ordre public, construisent les infrastructures et améliorent le bien-être de la population, ce qui contribue largement à la paix et au développement mondial, a dit Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations unies.
Depuis 2020, les personnels de maintien de la paix sont confrontés aux risques croissants puisque la COVID-19 s’ajoute aux menaces comme les dossiers brûlants régionaux, les conflits ethniques et le terrorisme. Dans ce contexte, la Chine a œuvré pour que le Conseil de sécurité adopte sa première résolution visant à renforcer la sécurité du personnel des opérations de maintien de la paix et a pris l’initiative de créer un groupe des amis de la sûreté et de la sécurité des soldats de la paix des Nations unies, réalisant des progrès substantiels dans la protection de la sécurité du personnel de maintien de la paix. Par ailleurs, la Chine a fait don de vaccins contre la COVID-19 aux personnels des opérations de maintien de la paix, la zone de mission africaine étant prioritaire dans l’utilisation des vaccins.
La Chine donne son soutien et participe aux opérations de maintien de la paix des Nations unies sous forme innovante et par le biais des canaux élargis. Quel que soit le changement de la conjoncture internationale, les troupes chinoises sont toujours une force de justice en faveur de la paix et du développement dans le monde. Du Yifei, journaliste au Quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort