Glencore prêt à résilier les contrats avec les sociétés de gardiennage à capitaux congolais au profit de G4S

* Nombre d’analystes pensent que le prochain voyage pour Kinshasa du patron de cette société vise à narguer les autorités congolaises.

La société Glencore veut, sans respect aucun de la procédure requise, résilier les contrats avec les sociétés de gardiennage à capitaux congolais qui assurent la sécurité dans ses installations de Kolwezi. Il s’agit des sociétés Connexion, Twinte et EICCI, toutes tenues par les capitaux nationaux. C’est ce que renseignent des organisations de la Société civile qui affirment tenir ces informations des sources sûres.

L’objectif pour Glencore, en résiliant les contrats de sécurisation de ses installations de Kolwezi, avec les sociétés de gardiennage à capitaux congolais, rapporte la Société civile de Kolwezi, est de passer illégalement ce marché à G4S, une firme regroupant des intérêts sud-africains, américains et britanniques.

Pour matérialiser ce projet qui contribue à augmenter le taux de chômage dans cette partie de la RDC, des sources au niveau local rapportent que le directeur Sécurité de KCC, Bernard Trevor, de nationalité sud-africaine, a fait le déplacement pour Lubumbashi, le 8 octobre courant, où il a présidé une réunion avec le patron de la société G4S à l’hôtel Karavia, à Lubumbashi puis au bureau de G4S dans la même ville.

Elles affirment que ces réunions tenues à Lubumbashi avaient un seul objectif. A savoir, conclure en coulisses un contrat de sécurisation des installations de KCC en faveur de la société G4S.

Chose qui offusque les acteurs de la société civile locale qui protestent contre cette façon de faire. Ils pensent qu’en plus de violer les lois du pays, les dirigeants de Glencore brillent par la fraude et la corruption.

Dès lors, des leaders et acteurs de la société civile saisissent cette occasion pour attirer l’attention des autorités sur ce qu’ils considèrent comme une énième tentative de Glencore à marcher sur les lois de la République. Ils affirment que cette société veut violer la Loi sur la sous-traitance qui est exclusivement réservée aux nationaux.

Ils annoncent que les mouvements citoyens et autres organisations de la Société civile promettent de se mêler de ce dossier et envisagent des actions d’envergure pour dénoncer ce qu’elles qualifient de complot à ciel ouvert entre la société Glencore et G4S.

Entre temps, le patron de Glencore, Kalidas Madhavpeddi, est attendu en RDC pour le 25 octobre prochain. Il compte être reçu par le président de la République Félix-Antoine. Ce voyage est perçu par les populations locales comme une démarche destinée à narguer les autorités congolaises.           ODON

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort