Gilbert Kabanda rend un dernier hommage à son Dircab, le général de brigade Ngizo

Ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Gilbert Kabanda Kurhenga a rendu un dernier hommage à son Directeur de cabinet, le Général de brigade Ngizo Siatilo Tungoyo Louis Abraham. Décédé le 9 octobre dernier, l’illustre disparu a été conduit à sa dernière demeure le samedi 16 octobre au cimetière  »Le chemin du paradis », à la lisière de Kasangulu, renseigne la cellule de communication du ministère.

C’est à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire que le ministre Kabanda et la vice-ministre sont allés s’incliner devant la dépouille du Général de brigade Ngizo Siatilo, aux sons de la fanfare des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Emu par cette disparition, le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants regrette d’avoir perdu un collaborateur consciencieux qu’il a connu aux études, avant d’être nommé au Gouvernement du Président Félix Tshisekedi. Aux dires de Gilbert Kabanda, le Général de brigade Ngizo Siatilo, son Directeur de cabinet d’heureuse mémoire, s’est distingué comme  »un brillant officier, très endurant au travail ».

« Il s’est révélé plus endurant que moi »

« Je croyais que, malgré mon âge, j’étais le plus endurant au travail. Mais lui s’est révélé davantage plus endurant. Quand je quittais le bureau à 21 h00, lui quittait à 22h00… Et le lendemain, il était déjà au travail tôt le matin. Et il est mort brutalement, lui qui, en tout moment, avait tous les dossiers dans son cerveau« , témoigne le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants.

Au regard de sa prestation et de sa loyauté, Gilbert Kabanda s’est résolu à l’honorer en sollicitant sa promotion auprès du chef de l’Etat, le Commandant suprême des forces armées. « J’ai demandé, mais malheureusement très tardivement, qu’on entame une procédure pour qu’on le nomme Général major et qu’on puisse le gratifier d’une décoration à titre posthume. La procédure est déjà en marche au cabinet du Président de la république », révèle le ministre Gilbert Kabanda.

« Mettez-vous au travail comme Ngizo »

Profitant de l’occasion, le numéro un de la Défense nationale et Anciens combattants a exhorté les officiers à s’inspirer de ce modèle pour faire rayonner l’armée nationale. « Messieurs les officiers ici présents, notre armée sera redressée par le travail de vos cerveaux. Le front de l’Est (de la RDC) a montré que nous avons des problèmes sérieux. Mettez-vous au travail comme Ngizo l’a fait. Autour du commandant suprême,  de moi-même, du chef d’Etat-major général. Je suis convaincu qu’avant la fin de l’état de siège, on pourra retrouver une nouvelle image de nos forces armées« , a souligné le ministre Gilbert Kabanda.

C’est au terme de son adresse que le cortège funèbre s’est rendu au cimetière  »Le chemin du paradis ». Le Dircab du ministre de la Défense a été inhumé devant une assistance déchainée en sanglot. Ainsi, s’en est allé cet officier de haut rang,  né le 1er juillet 1957 au village d’Ingila, dans la chefferie de Mange, territoire de Mambasa, province du Bas-Uele.    Yves KALIKAT

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort