CALCC et Milapro déconseillent l’investiture de Kadima

Recommandations :

1.    Au chef de l’Etat, de ne pas nommer  les personnes entérinées par l’Assemblée nationale dans des conditions qui défient toute crédibilité, afin de prévenir les revendications qui en suivraient,

2.    Au Président de l’Assemblé nationale, de remettre l’Assemblée nationale au service du peuple et de s’abstenir de poursuivre le processus illégal en cours, toute faute de quoi il sera personnellement tenu responsable de toute situation indésirable qui surviendrait, à dater de ce jour.

3.    Aux acteurs politiques fidèles aux enseignements des églises protestantes et catholiques, de rester attachés aux prescrits de la parole de Dieu, qui oriente toute décision du Chrétien et à demeurer confiant en Dieu et en ses serviteurs placés à la tête de l’Eglise.

4.    A tous les chrétiens de la RDC, lumière du monde et celle de la terre, catholiques et protestants en particulier, ainsi qu’aux frères et sœurs musulmans et à  la population congolaise entière attachée à l’idéal de la paix, d’une CENI réellement indépendante et des élections crédibles, exhortation faite de rester attentifs jusqu’au dénouement que nous crayons heureux grâce à la volonté manifeste du Président de la République, laquelle ira nous le souhaitons dans le sens de l’intérêt supérieur de la nation et du respect des lois de la République

5.         Aux pères de deux confessions religieuses, l’ECC et la CENCO, à qui nous renouvelons notre attachement et notre indéfectible soutien, nous demandons  de bien vouloir trouver, dans le meilleur délai possible, un cadre idéal avec des personnalités dignes de foi de la Société civile, des diplomates et des responsables politiques de haut rang afin de briser la glace …

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter