Modeste Bahati souligne l’apport du  Sénat et de l’Assemblée nationale congolais dans la pacification de l’Est de la RDC

*Par ailleurs, le speaker de la Chambre haute a relevé le combat du n°1 congolais contre les crimes de sang, es violences sexuelles…

Le président du Sénat de la RDC a pris part, du 6 au 8 septembre dernier, aux travaux de la Vème conférence mondiale des présidents des Parlements. Dans son intervention, le speaker de la chambre haute du Parlement congolais a rappelé l’apport du Sénat et de l’Assemblée nationale de la RDC dans la pacification des provinces de l’Ituri et du Nord Kivu, placées sous l’état de siège depuis le mois de mai dernier.

On rappelle que pour restaurer la paix dans la partie Est de la RDC, le Président Félix-Antoine Tshisekedi, a décrété un état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu,  théâtre de massacres et de violence, par des centaines de groupes armés opérant dans la région.

Ainsi, pour porter des fruits, au regard de l’évolution des opérations sur terrain, ce régime d’exception a déjà été prolongé sept fois par le Parlement congolais. C’est ce qu’a expliqué Modeste Bahati à ses pairs au cours de ce forum.

Le président du Sénat congolais a, durant les travaux,  mis en exergue les efforts fournis par le Président de la République,  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  dans le combat contre les antivaleurs, les crimes de sang, la corruption, le détournement des deniers publics, les violences sexuelles, les inégalités sociales et le tribalisme dans le pays. Par ailleurs, Modeste Bahati a affirmé que l’agir politique du Président Félix Tshisekedi garantit   les conditions de  l’instauration d’un véritable État de droit en République démocratique du Congo.

Le speaker de la Haute assemblée a également  informé les membres de l’UIP de la lutte acharnée que mène le Parlement congolais pour  la protection et la promotion de droits de l’homme en général, telles que consacrées par la Constitution de la RDC et les règlements intérieurs qui  régissent séparément les deux Chambres du Parlement congolais.

Ces assises de haut niveau ont permis aux présidents des Parlements venus de tous les coins du monde de parler des problèmes qui touchent  la planète. Ils se sont surtout penchés sur la pandémie de Covid-19 qui frappe actuellement l’humanité entière.

Les représentants des parlements se sont, à cette occasion, félicités de l’évolution de la lutte contre la pandémie de  Covid-19  dont les efforts se traduisent  par la découverte des vaccins.

Ils ont, en outre,  loué le rôle important que joue la femme dans la lutte contre cette pandémie qui impacte négativement  l’économie mondiale.

Modeste Bahati  a saisi cette occasion pour  démontrer l’implication des deux  chambres du Parlement congolais dans les efforts de lutte contre cette pandémie,   à travers  la campagne visant l’instauration et la radicalisation des mesures barrières.

Les participants à la Conférence mondiale  de Vienne ont également réfléchi sur la lutte contre le terrorisme  et le  réchauffement climatique.

La présence remarquable de la RDC à ces assises traduit l’engagement solennel du Sénat congolais de  renforcer sa coopération internationale et sa solidarité avec l’Organisation des Nations Unies, avec l’Union parlementaire, ainsi qu’avec  les institutions parlementaires des pays du monde. Ce, dans le but surtout de sortir l’humanité de la crise sanitaire actuelle.

Faisant d’une pierre deux coups, Modeste Bahati Lukwebo a profité de ces assises pour  échanger  avec  le représentant du Sénat belge, les présidents des Sénats zimbabwéen, nigérien, burundais, malgache,  turc, ainsi qu’avec Mme Pramila Patten, Représentante spéciale du SG des Nations Unies chargée des questions relatives à la violence sexuelle.  Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort