Les USA s’engagent à faire acquérir aux jeunes les compétences nécessaires à la vie

Dans une déclaration rendue publique hier mercredi 8 septembre à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, l’ambassade des États-Unis en RDC  fait savoir que l’alphabétisation dans les premières années d’apprentissage est le fondement sur lequel tout apprentissage futur est construit.

D’après cette annonce,  » Le gouvernement des États-Unis s’engage à redoubler d’efforts pour donner aux enfants et aux jeunes congolais l’instruction qu’ils méritent pleinement pour construire l’avenir que nous savons possible « .

Ce document dont une copie a atterri par un bon vent à Forum des As, montre que les enfants qui savent bien lire au cours des premières années de leurs études obtiennent de meilleurs résultats à l’école et sont mieux équipés pour occuper les emplois de l’avenir.

Les USA indiquent qu’en RDC, l’alphabétisation en bas âge fournit une base solide sur laquelle la RDC peut continuer à se doter d’une main-d’œuvre instruite pour soutenir son économie croissante fondée sur le savoir.

 » C’est l’avenir envisagé dans le Partenariat privilégié pour la paix, la prospérité et la préservation de l’environnement conclu par les États-Unis et la RDC : une économie florissante et prospère en RDC, fondée sur une population dotée de l’instruction, de la formation et des outils nécessaires pour en faire une réalité.

 » Grâce à ACCELERE!, un partenariat de 180 millions de dollars qui s’est conclu avec succès en 2021, l’Usaid et le Foreign, Commonwealth, and Development Office (FCDO) du Royaume-Uni,  ont uni leurs efforts pour permettre à plus d’un million d’enfants d’acquérir les compétences nécessaires à la vie. L’USAID poursuit ces efforts à travers le Projet de développement intégré de la jeunesse, offrant aux jeunes la possibilité de renforcer leur résilience grâce à l’accès à des opportunités d’apprentissage non traditionnel, de communauté et d’engagement économique. Très récemment, l’USAID a lancé Elimu ni Jibu – un projet d’éducation en réponse aux situations d’urgence pour permettre aux enfants et aux jeunes d’acquérir les compétences socio émotionnelles nécessaires à leur résilience « .

Le portefeuille éducatif soutenu par les États-Unis s’est également élargi, annonce cette déclaration, avec la naissance de deux autres nouveaux programmes Post-ACCELERE ! Projets : Sasa Tunasoma et Alphabétisation fondamentale pour une meilleure résilience éducative (FLIER). Sasa Tunasoma soutiendra le développement des compétences d’alphabétisation et d’apprentissage socioémotionnel des enfants âgés de six à neuf ans au Sud-Kivu, y compris les jeunes enfants vivant avec handicap, les peuples autochtones et les filles.

Dans le même temps, FLIER vise à répondre aux besoins éducatifs des enfants vivant dans les provinces de l’Equateur, du Tanganyika et de l’Ituri, ainsi que des enfants vivant dans la périphérie de Kinshasa.

Sasa Tunasoma et FLIER représentent tous deux un investissement de 38 millions de dollars du gouvernement des États-Unis pour combler les lacunes en matière d’éducation parmi les groupes autochtones et d’autres groupes marginalisés en RDC.

 » Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, nous célébrons notre réussite commune en tant que partenaires, mais nous ne perdons pas de vue le fait qu’il reste encore un long chemin à parcourir ». Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort