Les relations sino-africaines continuent de prospérer pendant la pandémie

ADDIS-ABEBA, 27 août (Xinhua) — La Chine et l’Afrique ont montré au monde comment une relation bilatérale pouvait continuer à prospérer malgré une pandémie qui fait rage.

Depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus, la Chine et l’Afrique se soutiennent de bonne foi, et ont rendu leurs relations fraternelles encore plus riches.

Lorsque la Chine a lutté pour contenir la pandémie à l’intérieur de ses frontières, les dirigeants de plus de cinquante pays africains ont offert leur soutien à la bataille de la Chine contre le virus. Plus tard, la Chine s’est également avérée être un ami fiable qui honore ses promesses de soutien à une Afrique dans le besoin.

En solidarité avec la lutte du peuple africain contre la pandémie, la Chine a livré d’innombrables lots de fournitures médicales urgentes, envoyé des équipes d’experts médicaux et partagé sa propre expérience anti-pandémique.

La Chine continue d’offrir son aide alors que le continent africain se livre à une course contre la montre pour atteindre un objectif minimum d’au moins 60% de vaccination contre la COVID-19 (l’ensemble de la population adulte du continent) d’ici la fin de l’année 2022.

Pour remplir son engagement à faire des vaccins contre le nouveau coronavirus un bien public mondial, la Chine a fourni et continuera de fournir des vaccins à plus de trente pays africains. Beijing a en outre aidé l’Afrique à produire des vaccins anti-COVID-19, en offrant technologie et expertise.

Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) a plus d’une fois fait l’éloge des vaccins chinois, se félicitant que ceux-ci ont permis d’atténuer le déficit de vaccination du continent.

L’engagement conjoint des deux parties à cimenter un partenariat existant pour réaliser le nouvel ordre de santé publique de l’Afrique est un autre exemple brillant d’unité.

Parmi tous les efforts déployés par la Chine pour aider l’Afrique à renforcer ses capacités locales, on compte le futur siège ultramoderne du CDC Afrique, qui est en construction dans la capitale éthiopienne d’Addis-Abeba avec le soutien de la Chine.

Beijing a également prêté main forte à l’Afrique afin d’accélérer sa reprise économique.

L’Union africaine a récemment annoncé que la pandémie avait plongé le continent dans sa première récession en 25 ans, appelant à donner la priorité à l’intégration africaine pour accélérer sa relance économique.

Face à de telles difficultés, la Chine a signé des accords de suspension du service de la dette, et réduit ou annulé les prêts sans intérêt pour plusieurs pays africains, devenant le plus grand acteur en termes d’allégement de la dette africaine parmi le G20, et les projets routiers restent en cours à travers l’Afrique, même au milieu de la pandémie.

Les entreprises chinoises deviennent une force importante pour stimuler le développement économique de l’Afrique et améliorer les moyens de subsistance. Elles ont non seulement activement soutenu les mesures locales de confinement et de prévention de la COVID-19, favorisé la reprise du travail et de la vie quotidienne, et fourni du matériel, des vaccins et une assistance technique, mais ont également facilité le commerce et les investissements en Afrique.

Une enquête spéciale menée par le Conseil commercial Chine-Afrique auprès de près de 100 entreprises privées chinoises clés de juin à juillet de cette année a révélé que leur proportion de réinvestissement en Afrique était d’environ 30 %.

Personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité. Prenant ce grain de vérité à cœur, la Chine a également appelé le reste du monde à soutenir la lutte anti-pandémique de l’Afrique.

« Nous devons apporter un plus grand soutien à l’Afrique », a déclaré le président chinois Xi Jinping l’année dernière lors de l’ouverture de la 73e session de l’Assemblée mondiale de la Santé par liaison vidéo. Il a ensuite réitéré cet appel à diverses occasions bilatérales et multilatérales.

Un article d’opinion publié par le journal zimbabwéen Herald fin août a noté que « la solidarité mondiale était essentielle dans la lutte contre la maladie », ajoutant que « pour les pays d’Afrique, il y avait une autre raison de se tourner vers la Chine pour trouver des solutions à cette pandémie ».

En effet, ce que la Chine et l’Afrique ont fait ensemble pendant la pandémie témoigne de leur détermination à construire une communauté de destin sino-africaine plus proche et devient la preuve vivante de l’importance de l’unité face aux défis mondiaux. Des résultats encore plus spectaculaires sont à attendre à l’avenir. Fin

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort