Le PEV sollicite l’accompagnement des Organisations de Société civile

Le Programme élargi de vaccination (PEV),  sollicite l’accompagnement des Organisations de la société civile (OSC) dans la recherche de financement de la vaccination contre la poliomyélite. Ce souhait a été exprimé le vendredi 3 septembre à  Kinshasa,  au cours d’un briefing organisé par « Village Reach » à l’intention des membres des organisations de la société  civile.

Dans son intervention, le  Coordonnateur provincial du PEV,  le Docteur Eddy Makengo  a expliqué quelques objectifs de cette rencontre. « Nous avons réuni les organisations de la société  civile pour qu’elles nous viennent  en aide et accompagne la population congolaise dans le plaidoyer auprès des autorités concernant le plan de transition sur la vaccination contre la poliomyélite. Etant donné qu’il y a baisse de financement de la part  des bailleurs de fonds,  il est maintenant  temps que les autorités congolaises prennent le relais pour assurer le financement des activités vaccinales« , a expliqué le coordonnateur provincial du PEV.

Pour sa part, la chargée de communication et plaidoyer de « Village Reach » a précisé que cette rencontre avait pour objectif d’inviter les OSC à accompagner le PEV dans cette démarche afin de rappeler aux autorités qui avaient pris l’engagement lors de la Déclaration de 2019 de mettre à la disposition du PEV des fonds pour appuyer les activités de la vaccination.

« L’objet de notre rencontre est de rappeler aux OSC l’engagement pris par la province de Kinshasa et voir comment ils peuvent mener ensemble les actions de plaidoyer pour justement aboutir à l’élaboration d’un édit budgétaire »,  a-t-elle rappelé.

Pour rappel,  « Village  Reach » est une structure partenaire du ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention qui appuie depuis 2015 le PEV dans plusieurs actions de vaccination. Notamment, la chaîne d’approvisionnement et la distribution des vaccins dans les lieux à accès difficile. Tricya Musansi

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter