Le MAE turc : « Il n’y a pas d’hostilité ou d’amitié permanente dans les relations internationales »

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré qu’il y avait eu des avancées positives dans les relations de la Turquie avec les Émirats arabes unis (EAU).

Cavusoglu a fait des évaluations dans le programme auquel il a assisté sur une chaîne de télévision privée.

Selon le ministre, il serait erroné de considérer les événements passés comme un obstacle à la réconciliation et à la normalisation des relations.

Il n’y a pas d’hostilité ou d’amitié permanente dans les relations internationales, a-t-il estimé.

Cavusoglu a souligné que des réunions mutuelles de haut niveau ont eu lieu au niveau du président et des ministres, et a souligné qu’il y avait un accord sur les visites mutuelles et que les relations pourraient être sur la bonne voie si l’élan positif était maintenu.

Il s’est dit convaincu que les relations avec l’Arabie saoudite allaient s’améliorer. « Des démarches doivent être entreprises et les négociations se poursuivent dans cette direction. « 

Il a notamment indiqué que le processus de normalisation avec l’Égypte se poursuit et qu’une feuille de route a été proposée. Une délégation égyptienne est « venue aujourd’hui à Ankara« .

« Si nous nous mettons d’accord  à l’issue de ces pourparlers, nous prendrons les mesures nécessaires pour désigner mutuellement un ambassadeur« , a ajouté le ministre turc.

Il a fait savoir que des négociations peuvent être entamées sur les zones de juridiction maritime si l’Egypte le souhaite. « Il est clair qu’ils vont obtenir plus d’espace dans un accord avec nous. « 

Cavusoglu a souligné qu’ils sont ouverts au dialogue avec tout le monde sur la Méditerranée orientale. « Nous sommes toujours prêts pour un partage équitable. Nous ne laisserons quiconque usurper nos droits et ne convoitons les droits de personne. C’est ce qui est juste. « 

Selon le ministre, une plate-forme ou un accord qui exclut la Turquie en Méditerranée orientale n’a aucune valeur. « Ces projets ne sont pas réalisables sans la coopération avec la Turquie. »

Il a averti que si les accords conclus violent les droits de la Turquie, les mesures nécessaires seront prises. « Par conséquent, nous proposons de tenir une conférence sur la Méditerranée orientale. Nous avons transmis cette proposition à l’Union européenne. « 

D’après Cavusoglu, tout le monde voit que la Turquie est un acteur mondial « constructif« .

« Le potentiel économique de la Turquie est visible. La Turquie offre des opportunités économiques très importantes. L’une des principales raisons pour lesquelles l’UE nous approche est qu’elle veut développer des relations économiques« , a conclu le ministre.                            AA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort