Le Gouvernement met en place un plan de riposte de 2 mois pour lutter contre l’épidémie de Méningite dans la Tshopo

Le Gouvernement congolais vient de mettre en place un plan de riposte de 2 mois pour lutter efficacement contre l’épidémie de Méningite qui frappe actuellement la province de la Tshopo, dans la zone de santé de Banalia.

C’est ce qui a été décidé au cours de la réunion du Conseil des ministres, tenue le vendredi 10 septembre dernier.

D’après le ministre de la Santé, Hygiène et Prévention, le docteur Jean-Jacques Mbungani, des kits de prise en charge médicale sont en train d’être préparés et des discussions avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont en cours pour l’acquisition des vaccins.

« Le président de la République a, dans sa communication aux membres du gouvernement, instruit le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention à prendre toutes les dispositions pour « contenir cette épidémie de méningite, interrompre sa chaîne de transmission dans la province de la Tshopo et ainsi éviter qu’elle se propage dans les autres provinces et pays limitrophes », renseigne le compte-rendu du Conseil des ministres.

À l’en croire, le chef de l’État a invité aussi le premier ministre, Sama Lukonde, à mettre en place une cellule de crise en vue de suivre les activités de la riposte au quotidien et de s’assurer de l’implication effective de tous les ministères sectoriels et services dont le concours sera jugé utile pour l’efficacité de la riposte.

Quant à la pandémie de Covid-19, le numéro un de la Santé a indiqué que le gouvernement poursuit ses efforts en équipements pour les provinces touchées par la maladie. Il a annoncé aussi l’arrivée d’un don des États-Unis d’Amérique de 250.320 doses du vaccin Moderna dans le cadre du mécanisme Covax.

Le Gouvernement de la République a annoncé l’épidémie de méningite dans la Tshopo le mardi 07 septembre 2021. Jusque-là 267 cas dont 129 décès ont déjà été enregistrés dans la zone de santé de Banalia.

Orly-Darel Ngiambukulu

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter