L’ARPTC assure : d’ici décembre prochain, au moins 112 sites seront équipés du Wi-Fi gratuit RAM

* L’équipement de 300 autres endroits supplémentaires est prévu pour 2022.

Une réalisation estampillée Registre des Appareils Mobiles (RAM). La connexion Wi-Fi gratuite, l’une des retombées du RAM, opérationnelle depuis le mois de mai dernier à l’Université de Kinshasa (Unikin), fera bientôt partie du quotidien des millions de Congolais. D’ici décembre de l’année en cours, pas moins de 112 sites seront équipés du Wi-Fi gratuit RAM sur toute l’étendue de la RDC. A ceux-là devront s’ajouter 300 sites supplémentaires dont l’installation est prévue pour 2022. Cette connexion Internet sera 24h sur 24. Foi de l’équipe dirigeante de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), en charge de la gestion au quotidien du projet RAM.

Il est question, pour les dirigeants de l’ARPTC de lier l’acte à la parole donnée, sachant que le Gouvernement Rd congolais a résolument mis le cap sur le développement numérique grâce au Registre des Appareils Mobiles. Ainsi le président de l’ARPTC, Christian Katende, et tout son staff, ont à cœur de donner une perception plus concrète des bénéfices du RAM auprès du grand public, méfiant au lancement.

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications, à travers le Registre des Appareils Mobiles entend contribuer à réduire la fracture numérique afin de permettre au plus grand nombre de Congolais d’avoir accès à internet, principal vecteur de développement culturel, économique et social dont le pays a tant besoin.

Parmi les nombreuses initiatives, le RAM procède à l’installation de zones de Wi-Fi gratuit sur l’ensemble du pays, notamment dans les universités et dans les lieux publics largement fréquentés par la population.

Des sources à l’ARPTC confient, d’ici décembre prochain, pas moins de 112 sites seront équipés du Wi-Fi gratuit RAM dans toute la RDC. Au nombre de prochains lieux devant être pourvus de l’internet gratuit, il y a notamment : UKV (Université Président  Joseph Kasa-Vubu) au Kongo Central, UOR-Butembo (Université  officielle de Ruwenzori, UNIGOM (Université de  Goma) au Nord-Kivu, UNIBU (Université de Bukavu) au Sud Kivu,  ISTM Bunia  en Ituri, UNILU (Université de Lubumbashi dans le Haut-Katanga, UNIKOL (Université de  Kolwezi) dans le Lualaba, UNIKAN (Université de Kananga) au Kasaï Central, UNILOD (Université de Lodja) au Sankuru, ISC-Tshikapa au Kasai, UNIMBU (Université de Mbuji-Mayi) au Kasaï Oriental, UNILO (Université Notre Dame de Lomami) dans la province de Lomami, ISC-Boende dans le Tshuapa, ISTM Buta dans le Bas-Uele, ISP Isiro dans le Haut-Uele, UNIKIS (Université de Kisangani) dans la province de la Tshopo, UNIKIK(Université de Kikwit) dans le Kwilu etc.

Connexion internet non-stop 24h sur 24 

Après avoir lancé avec succès cinq sites dans la capitale, dont UNIKIN, Kintambo Magasin, INBTP, ISTA et UPN, où les utilisateurs sont heureux de bénéficier de 3 heures de connexion Internet par jour, le RAM passe à la vitesse supérieure, et les consommateurs pourront désormais utiliser cette connexion Internet 24h sur 24, sans interruption.

Officiellement lancé le 24 septembre 2020, le projet RAM puise son inspiration dans la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  de  » faire du numérique un levier de croissance économique, de bonne gouvernance et de progrès social« , mais figure aussi dans le Plan national stratégique pour le développement du numérique piloté par le ministère de PT-NTIC.

D’ores et déjà,  les frais du RAM permettent, outre de bénéficier des avantages de divers services (protection des données personnelles, blocage d’appareils volés ou perdus…), d’assurer la numérisation de l’Administration publique, le développement du secteur numérique, la maintenance et l’amortissement des équipements techniques de support…

Il est important de rappeler que ce projet vise à promouvoir l’inclusion numérique, rendre l’internet plus accessible, mais surtout davantage utilisé dans notre quotidien, en vue de faciliter l’appropriation des services qui y sont rattachés. Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort