La marche de Lamuka autorisée, mais renvoyée au 17 septembre

Le Gouvernement provincial de Kinshasa vient de fléchir. Il autorise la coalition LAMUKA et le regroupement politique NOGEC à organiser leur marche pacifique le vendredi 17 septembre, au lieu du mercredi 15 septembre comme initialement prévue, renseigne Radiookapi.net.

Cette proposition découle de la réunion présidée par le gouverneur Gentiny Ngobila dans la soirée d’hier lundi 13 septembre  à l’Hôtel de ville de Kinshasa, affirme Blanchard Mongomba, secrétaire général de Nouvel Elan, le parti politique d’Adolphe Muzito. Cette rencontre a réuni autour d’une table le président de l’Assemblée nationale, M. Mboso Nkodia, ainsi que les cadres de LAMUKA et de NOGEC, font remarquer des sources onusiennes.

Aux dires de Blanchard Mongomba, l’autorité urbaine avance trois raisons principales pour soutenir sa proposition: la rentrée parlementaire, l’information selon laquelle il y aurait des personnes qui projetteraient d’incendier les bus TRANSCO et de s’en prendre aux édifices officiels ainsi que la question relative à la COVID-19.

La réaction de LAMUKA attendue

La réaction de LAMUKA n’a toutefois pas été signalée après cette réunion. L’on s’interroge si les ténors de cette plateforme de l’opposition vont accepter de se conformer aux mesures de l’Hôtel de ville ou si ils vont maintenir leur décision de dévaler les rues ce mercredi. 

Pour leur part, les partis de l’Union sacrée souhaitent également organiser leur manifestation qu’ils projettent pour le mardi 21 septembre, fait remarquer Blanchard Mongomba.   Yves KALIKAT

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort