Kwilu : 17 villages ciblés au coeur du projet de sécurité alimentaire de la Caritas Kikwit

Dix-sept villages de la province du Kwilu vont bénéficier du concours du Projet de sécurité alimentaire dans le diocèse de Kikwit (PSA Kikwit) en cours d’exécution dans cette partie de la RDC. Ce projet, qui va jusqu’en décembre 2024, comprend plusieurs volets tels que l’agriculture, la nutrition et l’épargne solidaire.

Selon une dépêche de caritasdev.cd, la zone d’intervention de ce projet se trouve dans le territoire de Bulungu, secteur administratif de Kwenge, dans la zone de santé de Lusanga. Les 17 villages concernés sont répartis en trois régions. Chacune d’entre elles sera pilotée par un animateur (un Ingénieur agronome). Au total, 912 ménages, regroupés au sein de 37 organisations à base communautaire (OBC), de 20 à 25 membres chacune vont bénéficier de l’accompagnement de ces animateurs.

 Le superviseur du projet, Archange Ntil  Ibamur cité par la caritasdev.cd, précise qu’au-delà du volet agriculture, le programme prend en compte l’aspect nutrition et l’élevage (porciculture et pisciculture). Il inclut également le volet épargne solidaire (Association Villageoise d’Epargne et de Crédit).

Le projet touche aussi l’aménagement des routes de desserte agricole par les communautés locales, aménagement des sources d’eau potable et, dans quelques cas, la construction des forages.

Commencé en juillet 2020, avec sa première phase expérimentale de six mois, le Projet de sécurité alimentaire de la Caritas Kikwit est entré dans sa première phase d’exécution en janvier 2021. Il va jusqu’en décembre 2024.

C’est dans cette optique que les ménages agricoles du secteur Kwenge ont recu, dernièrement, de Caritas-Développement Kikwit, à travers le Bureau Diocésain de Développement (BDD), des boutures de manioc, variété TM 419 II (communément appelé OBAMA II).

Selon le Superviseur, le projet appui quatre cultures, à savoir: le maïs (variété QPM3), le niébé (variété H4), le soja et le manioc (variété TM 419 II).

Outre la formation technique, les ménages agricoles ciblés reçoivent des intrants agricoles tels que les outils aratoires (houes et machettes) ainsi que les semences améliorées.

Le PSA Kikwit est financé par la Caritas Autriche, à travers son Programme régional d’Appui à la sécurité alimentaire (PRASA). Ce dernier est opérationnel dans huit autres diocèses de la RDC depuis plusieurs années. Il est exécuté par la Caritas-Développement Kikwit, à travers le Bureau diocésain de développement (BDD).       Dina BUHAKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter