Faire sauter le double verrou pour booster la coopération RDC-Turquie

Une visite susceptible de s’avérer structurante. C’est celle qu’entame ce lundi le Président rd congolais en Turquie. Félix-Antoine Tshisekedi arrive dans un pays qui, sous l’impulsion du Raïs Recep Tayyip Erdogan, a fait de l’Afrique la pierre angulaire de sa coopération économique. De fait, la présence économique de la Turquie s’accroit de jour en jour ces dernières années. Figurant parmi les vingt premières économies du monde, la première du Moyen Orient devant notamment l’Arabie saoudite et l’Iran, la Turquie dispose d’une palette d’atouts dont a besoin la RDC pour son émergence. L’offre turque va de l’industrie automobile au bâtiment en passant par les PME, l’énergie, la grande distribution, la finance. La particularité de la Turquie est que le rapport qualité-prix est meilleur marché comparé aux partenaires dits traditionnels de la RDC. Un coup d’œil dans nombre de pays africains renseigne que la coopération gagnant gagnant avec la Turquie est une réalité.

Pays aux ressources naturelles à nul autre pareil sur le Continent, le pays de Lumumba présente quantité de créneaux de coopération avec la patrie de Mustafa Kemal dit Atatürk. Le seul hic qui bloque le début de la coopération « grand format » entre Kinshasa et Ankara est la ratification de l’accord relatif à la protection réciproque des investissements et à la prévention de la double imposition. Une fois ce double verrou sauté, la voie sera grandement ouverte aux investissements turcs en RDC. De ce point de vue, la visite du Président Félix-Antoine Tshisekedi en Turquie revêt une importance cruciale pour le devenir et l’avenir de la coopération entre les deux pays.                  J.N. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort