Bintou Keita plaide en faveur d’une justice civile pour la protection de la population

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Mme Bintou Keita séjourne à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, où elle est arrivée, le lundi dernier, à la tête  d’une forte délégation. Dans cette ville où elle a aussitôt participé à la réunion du comité provincial de sécurité présidée par le gouverneur militaire, le Lt général Johnny Luboya N’kashama, elle a plaidé en faveur d’une justice civile pour la protection de la population.

Abordée par la presse locale, la Représentante du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a déclaré être venue s’imprégner en compagnie de son staff, de la situation réelle pendant cette période d’état de siège dans le domaine de la justice militaire et la justice civile pour la protection de la population.

Elle a souligné la nécessité de sensibiliser la population aux efforts menés par les forces nationales. « Nous sommes tous contre les milices, sachant que nous sommes en guerre médiatique et psychologique.  L’objectif de l’état de siège est de permettre que les choses marchent mieux comme on est en train de voir les localités jadis sous la menace des miliciens récupérées, et les RN27 et RN4 qui étaient bloquées« .

Pendant ce temps, le trafic entre Komanda et Luna sur la route nationale numéro 4, dans le sud du territoire d’Irumu en Ituri est officiellement suspendu depuis le 4 septembre dernier.  Dans un communiqué de presse rendu public le même jour, les autorités locales ont justifié cette décision par la dégradation de la situation sécuritaire sur ce tronçon routier où des rebelles des ADF multiplient des attaques contre des civils et des éléments des Fardc.

Bintou Keita a par ailleurs, déploré la situation survenue sur l’axe Komanda-Luna et promis de tout mettre en œuvre pour que les choses s’améliorent. « Nul n’est parfait sur cette terre des hommes, même dans les pays les plus développés, le risque zéro n’existe pas« , a-t-elle renchéri.

Elle a, par la même occasion, appelé les médias à la responsabilité, à ne pas voir seulement les aspects négatifs balancés parfois dans les réseaux sociaux. Car, poursuit-elle, « chacun de nous a besoin que la paix s’installe, et la Monusco partira un jour d’une façon responsable.  L’appui de la Monusco aux côtés des FARDC se fait en franche collaboration avec les deux gouverneurs militaires de l’Ituri et du Nord-Kivu« , a-t-elle conclu.  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort