Sofepadi lance la campagne  » Parlons Protocole de Maputo » à travers les medias

 » Parlons Protocole de Maputo », c’est le thème de la campagne médiatique lancé le week-end à Kinshasa dernier, au cours d’une conférence de presse, par l’ONG Sofepadi, en partenariat avec le RJSSR et avec l’appui d’Ipas dans son programme  » Makoki ya Muasi ».

Pour la coordinatrice nationale de Sofepadi l’objectif de cette campagne médiatique est de vulgariser cet instrument juridique régional à travers les médias traditionnels et sociaux. Le résultat attendu après trois mois de campagne est d’informer la population congolaise sur l’historique et le développement du Protocole de Maputo, son contenu, mais aussi de son importance dans la promotion des droits des femmes en général et des droits à la santé sexuelle et reproductive en particulier, a expliqué Sandrine Lusamba.

Le Dr Delphin de l’ABEIF a présenté  les avancées sur le plan médical concernant l’offre de service de soins complet d’avortement centré sur la femme. Cet expert en santé sexuelle et reproductive a souligné que le Protocole de Maputo était une grande opportunité.  Car il permet à la femme de faire le choix sur sa santé afin de se mettre en confiance, a-t-il poursuivi.

D’autres avancées sont entre autres l’élaboration des normes et directives, qui est une documentation de mise en oeuvre des soins complets d’avortement; l’élaboration de la feuille de route; l’utilisation des médicaments et du traitement inoffensifs devant un personnel qualifié et compétent, a-t-il renchéri.

LUTTER CONTRE LA STIGMATISATION

Pour sa part, Vanesa Mwika de l’ONG « Si Jeunesse Savait » (SJS), membre de la Coalition nationale des grossesses non desirables, s’est penchée sur l’importance de transformer les attitudes face à l’avortement sécurisé. Elle a souligné la nécessité de clarifier les valeurs par la formation de la communauté pour orienter les femmes qui expriment le besoin de se faire avorter selon l’article 14 alinéa 1 de cet instrument juridique.

Vanesa Mwika est convaincue que la transformation des attitudes face à l’avortement est primordiale. Elle a mis un accent sur la lutte contre la stigmatisation. Me Arthur Matengo a évoqué enfin la domestication du Protocole de Maputo en RDC.

Pour rappel, la Sofepadi est une organisation créée depuis 2000 à Bunia en Ituri. Elle promeut les droits des femmes et des jeunes filles, combat route forme de discrimination et VSBG, à travers la prise en charge des survivantes. Ses domaines d’interventions sont notamment la lutte contre l’impunité de crime de violence sexuelle, la prise en charge holistique des survivantes, la promotion de la paix, le droit à la santé sexuelle et reproductive ainsi que le droit socio-économique des femmes.                      Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort